Intrigue #2

Bientôt !

☇...
Lire plus

à adopter de toute urgence !

Coup de ❤

Rumeurs

Lorem ipsum cherche un partenaire RP! Plus d'infos par par ici.
— Un nouveau prédéfini a rejoint le bottin, ouvrez l'oeil, il paraît qu'il est dangereux !
— Lancement de l'intrigue #2, renseigner-vous pour y participer ...

Besoin d'aide?

Musique

©linus pour Epicode
En bref



 
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.


    Fiche rp pour plus de beauté
    Ven 13 Jan - 17:09 par Magnus Bane



       

       

       
    Ça doit faire au moins mille fois.

       
    Citation

       

       

       
    que j'ai compté mes doigts.

       

       
    nous sommes Prénom & Prénom et on assume.

       Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea …


    Commentaires: 6
    Derniers sujets
    Sujets similaires
    Sujets les plus actifs
    Soutenez-nous !
    Survivor Personnages, etc
    Une rose à 10
    Suite de mots
    Le flood, c'est chic!
    Mon voisin du dessus
    Simon - Rule #1 Don't Speak too much
    Une sortie pas si tranquille {feat. Edward Howard}
    Répertoire des Avatars
    Question conne... ▬ Harry
    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

    Aucun

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 14 le Mer 1 Fév - 2:52
    Partenaires

    créer un forum

    Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest


     :: New York :: Manhattan :: Institut Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

    Me tue pas... ▬ Keren

    avatar
    DC : Ianthe O'Connor
    Groupe : Enfants de Raziel
    Messages : 105
    Date d'inscription : 16/06/2017
    Localisation : Institut de New-York

    Voir le profil de l'utilisateur




    Aedan Blazingtree
    Enfant de Raziel
    Mar 24 Oct - 20:48



    « Me tue pas frangin... »


    Il allait se faire démolir. Voilà ce que pensait Aedan alors qu’il partait de son entrevue avec la personne ayant commandé cette mission quelques semaines plus tôt, il allait aussi devoir parler à Alec, lui faire un rapport détaillé, ce genre de chose… mais avant, le plus important était surtout de prendre une douche puis d’aller affronter son parabatai. En fait, il était presque certain de se faire refaire le portrait à la façon Picasso… parti sans rien dire, suivi de la nouvelle qu’il avait (en apparence) rejoint le cercle et Valentin… tout était réuni pour sérieusement se faire botter le derrière par son frère dans tous les aspects sauf le sang. Heureusement, il arrivait sans encombre à sa chambre et prenait le temps de se détendre, avant de quitter la pièce, vêtu d’un jogging. Pas besoin de se mettre en tenue pour se faire remonter les bretelles. Il ne savait pas réellement où trouver Keren, mais vu les derniers événements la chambre de son parabatai lui semblait être une bonne solution et après une hésitation, il frappait à la porte, entrant sans attendre d’avoir l’accord de la personne qui pouvait se trouver de l’autre côté.

    « Keren… ? Keren tu es là ? » demandait-il, hésitant comme le serait un enfant après une énorme bêtise. Et s’il avait fait la tonne de frasques capables de faire s’énerver Keren, il avait battu le record cette fois. S’il ne se faisait pas arracher la tête pour de bon, ce serait un miracle… surtout qu’il se souvenait du regard trahi de son plus fidèle ami quand il l’avait vu dans l’autre camp.

    La chambre avait pourtant l’air vide, aussi Aedan s’en allait de la chambre et faisait demi-tour, prenant le chemin de la salle d’entraînement, le jeune homme se plongeait dans ses pensées. Tournant et retournant encore les choses dans son esprit, il ne regardait pas réellement devant lui et allait se préparer pour une session, frappant dans les sacs présents pour se défouler et qu’importe le fait que certaines de ses blessures soient encore en train de guérir. Il avait normalement ordre d’être au repos pendant encore deux semaines, mais il était trop nerveux pour seulement rester sagement à ne rien faire. Bien sûr, il était bien conscient que ce n’était pas se rendre service, et qu’il allait devoir changer ses bandages une fois encore après, mais c’était actuellement sa seule option… et c’est ainsi qu’il ne remarquait pas que son retour commençait à être remarqué et que de fil en aiguille, la nouvelle circulait et allait remonter aux oreilles de nul autre que Keren.



    C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P I C O D E



    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    DC : Harry Williams
    Groupe : Enfant de Raziel

    Messages : 126
    Date d'inscription : 17/06/2017
    Localisation : Derrière Aedan...

    Voir le profil de l'utilisateur




    Keren W. Zwielicht
    Enfant de Raziel
    Mar 24 Oct - 22:00


    Sale traître !
    Il s’était tellement répété qu’il allait le tuer que maintenant que tout était fini, il faisait tout pour éviter de se trouver à l’institut. Il avait aussi tout fait pour ne pas y penser mais entre voir Edward et s’occuper de son cousin restant, il avait eu une bonne distraction. Même s’il avait fini par développer un côté insomniaque assez prononcé.
    Enfin, voilà les pensées qui revenait alors qu’il venait tout juste de terminer la mission avec Isabelle. Et d’ailleurs, il n’avait toujours pas compris comment il avait fait pour se retrouver entraîner là-dedans. Pas qu’il avait quelque chose à faire mais bon… et puis il devait remercier Isabelle, elle avait réussit à calmer un début de crise qu’il n’aurait pas été sûr d’annihiler avant de finir à moitié mort quelque part. Et là, il aurait fait du mal à Edward et ça, il ne se le serait jamais pardonné.

    Bâillant, il décida de retourner dans sa chambre quand il se fit alpagué par son… cher et tendre cousin à qui il lança un regard noir alors qu’il le traîné dans un endroit loin des autres. Ewan avait l’air vraiment agité ce qui n’était pas habituel depuis… disons depuis que leur « problème » c’était terminé. Il fronça les sourcils devant son air grave.

    Il est revenu.

    Ewan avait pris soin de le tenir par le bras, comme s’il avait peur qu’il fasse quelque chose d’inconsidéré. Et il avait raison. Il ne pouvait pas lui pardonner. Il pouvait accepter beaucoup de chose… mais ça, non. Il c’était sentit tellement trahi, lui qu’il considérait comme son frère et plus encore. Rien que d’y penser, ça lui donnait envie de vomir et il remercie que le mur fut à ses côtés aussi il se laissa tomber tout contre sous le regard inquiet de son cousin.

    Je t’emmène...
    Où ? Où est ce fils de sa mère ?

    Son cousin s’éloigna d’un pas, et il remarqua bien son hésitation. Mais cela ne servait à rien, s’il ne lui disait pas, il finirait bien le retrouver tout seul même s’il devait démonter l’institut pour cela.
    Après, il ne fallait pas qu’il s’étonne qu’on l’ai empêché de ce rendre à Idris dès qu’il avait su que… son point se serra. Aedan…
    Ewan rendit les armes et lui indiqua la direction de la salle d’entraînement en lui recommandant de ne pas y allait trop fort s’il ne voulait pas inquiéter le mystérieux sorciers de la dernière fois. Paroles auxquels il répondit par un charmant doigt d’honneur avant de... courir en direction de la salle d’entraînement. Non rien à faire, il ne pouvait décemment ce calmer, cet enfoiré l’avait trahi ! Ils s’étaient pourtant promis, c’était leur serment !

    Serrant les dents, il ne dit aucun mot en voyant sa putain de moitié de merde taper allègrement dans un sac. S’il voulait taper, il allait lui donner matière à taper. Et, toujours sans un mot, il se saisit de deux bâtons avant de lui en envoyer un dans la gueule sans cérémonie et sans écouter ce qu’il pourrait à dire pour sa défense. De toute façon il s’en foutait, il voulait juste lui arranger son putain de portrait à ce sale traître.

    Va te faire foutre !

    Sans prendre la peine de vérifier si Aedan avait récupérer ou non le bâton qui lui avait gentiment lancé ou même une réponse, il attaqua.
    yuuki sur Epicode

    _________________
    Je te vois Invité, alors souris~

    Et merci de me ramener mon dictionnaire en passant...
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    DC : Ianthe O'Connor
    Groupe : Enfants de Raziel
    Messages : 105
    Date d'inscription : 16/06/2017
    Localisation : Institut de New-York

    Voir le profil de l'utilisateur




    Aedan Blazingtree
    Enfant de Raziel
    Mar 24 Oct - 22:27

       

       

       
    « Me tue pas frangin...  »

       

       Il aurait pu continuer des heures de cette manière. S’entraîner en sentant les regards noirs des autres sur lui, en train de juger le fait qu’il soit ici alors qu’officiellement il avait trahi tout le monde. Alec n’avait pas encore eu l’occasion de faire l’annonce pour dire qu’il n’avait été qu’une taupe dans l’autre camp, comme d’autres dans différents Instituts autours du globe, comme d’autres à Idris même, souvent les éléments que l’on savait loyaux envers leur mission, mais assez différents, assez… détraqué pour que personne ne soupçonne que cela soit un piège. Vu que son frère avait été membre du Cercle et qu’il était lui-même assez renfermé pour faire croire qu’il cachait son jeu depuis tout ce temps, ça lui été tombé dessus et malgré son insistance, il avait eu interdiction de le dire à Keren. Aussi, quand les deux camps s’étaient affrontés, il avait été forcé de le regarder droit dans les yeux en ayant l’air de servir le Cercle. Rien que de repenser à cela, de se souvenir de ce qu’il avait ressenti à travers leur lien quand la nouvelle s’était fait un chemin dans l’esprit de son frère, il sentait encore une fois la rage bouillir dans ses veines et frappait un nouveau coup qui fit valdinguer le sac qu’il manquait de se prendre dans la figure avec le contre-coup. En revanche, il ne parvenait pas à éviter le bâton lui arrivant soudain dans la tronche et ses sens se mettaient en alerte, son corps en posture défensive – un réflexe pris avec le Cercle, il craignait tellement de se faire découvrir qu’il n’avait que peu dormi là-bas, et toujours avec une arme sous l’oreiller – avant qu’il ne croise le regard de son parabatai. Figé par la surprise et la peur, Aedan réagissait trop tard et ne parvenait pas à esquiver les premiers coups avant d’enfin se saisir de l’autre bâton et enfin contre-attaquer.

    « Keren ! » pestait-il, se recevant un autre coup qui le fit jurer et se protéger les cotes avec un bras, sifflant douloureusement. « Laisse-moi parler merde ! Tu me frapperas tant que tu veux ensuite ! »

    Il méritait ça. Il le savait très bien. Mais il aimerait au moins avoir une chance de dire ce qu’il s’était passé avant de se faire passer à la moulinette. En réalité, il ne voyait qu’une solution et il laissait tomber son arme à terre, mettant les deux mains en l’air en plongeant son regard dans celui de Keren.

    « Vas-y. Défoules-toi. On parlera ensuite. » soufflait-il, défaitiste ou ayant étrangement gagné en sagesse durant cette mission, tant et si bien qu’il acceptait de se faire frapper plutôt que blesser l’autre qui n’avait rien fait. Qui était déjà en train de se sentir trahir, sans avoir besoin de se faire blesser en plus. « Juste… je te jure que je suis réellement désolé… »

    Ce n'était sans doute pas la chose à dire tout de suite. Mais il le pensait réellement.


       

       
    C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E
       
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    DC : Harry Williams
    Groupe : Enfant de Raziel

    Messages : 126
    Date d'inscription : 17/06/2017
    Localisation : Derrière Aedan...

    Voir le profil de l'utilisateur




    Keren W. Zwielicht
    Enfant de Raziel
    Mar 24 Oct - 23:20


    Sale traître !

    Il avait attaqué sans ce soucier de ce que pouvez bien dire son parabatai, ce traître… Ce putain de fils de sa mère qui avait osé… osé partir vers le cercle sans rien lui dire. Ses mains se crispait un peu plus sur le bâton à chaque coup, le blessant au passage mais il s’en foutait, il était bien plus mal mentalement, ne ressentant aucun douleur physique.
    Le laisser parler ? Il plaisantait ? Il lui avait demandait des explications quand ils s’étaient vu, qui l’avait ignoré et refusé de lui répondre ? QUI ? Il aurait bien mieux préférait qu’il ne le tue plutôt que de le voir faire à se moment là. Pourtant, il se stoppa net quand il laissa tomber son arme et leva les mains, le bout de son bâton s’arrêtant à deux centimètres de sa gorge. Il était essoufflé et fixait Aedan d’un air triste et tout à sa douleur, il n’avait même pas remarqué qu’il avait commencé à pleurer.

    Ne le dis pas… Ne dis pas que tu es désolé.

    Il ne supportait l’entendre dire ça alors qu’il était furieux et ne voulait qu’une chose : le massacrer. Il ne voulait pas qu’il s’excuse parce qu’il voulait le frapper sans se sentir coupable et pour ça, il fallait que Aedan se défende. Parce qu’il avait eut la force de le regarder en face en servant le cercle alors, il fallait qu’il le combatte maintenant.

    Reprends-le. Reprends ce bâton Aedan.

    Il sentait une partie des sentiments de Aedan, cela faisait longtemps et ça le rendait d’autant plus mal. Mais il n’avait pas envie de s’y concentrer dessus, il ne voulais pas savoir ce que ressentait son parabatai. Il se fichait que cela soit égoïste et que son frère d’arme est souffert lui aussi. Il se fichait que cela soit une mission ou une vrai trahison. Il lui en voulait terriblement et il voulait se défouler sur lui et lui montrer à quel point il avait eu mal. Mais il ne pouvait pas le faire s’il ne se défendait pas, parce qu’il voulait que Aedan lui montre par ses actes qu’il ne l’avait pas trahi et qu’il s’était fait des idées. Et pour cela, il ne lui fallait pas des mots mais des actes. Les paroles pouvait être si vide de sens et Aedan n’avait rien dit pour lui montrer qu’il allait partir. Il n’avait rien fait non plus… il l’avait seulement laissé seul. Terriblement seul.

    Je ne veux pas t’écouter Aedan. Alors prends-le juste et bats-toi.

    Il en avait besoin parce qu’ils avaient toujours fait ça, se taper dessus et ensuite se pardonner. Parce qu’il avait envie de sentir que c’était juste une autre dispute comme toute celles qu’ils avaient eut avant. Aedan pouvait-il combattre cela ? Parce qu’en ce moment, il se fichait bien qu’il soit blessé ou qu’il ne veuille pas ou il ne savait quoi encore. Il ne voulait penser à rien d’autre.
    yuuki sur Epicode

    _________________
    Je te vois Invité, alors souris~

    Et merci de me ramener mon dictionnaire en passant...
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    DC : Ianthe O'Connor
    Groupe : Enfants de Raziel
    Messages : 105
    Date d'inscription : 16/06/2017
    Localisation : Institut de New-York

    Voir le profil de l'utilisateur




    Aedan Blazingtree
    Enfant de Raziel
    Mer 25 Oct - 16:04

       

       

       
    « Me tue pas frangin...  »

       

    Ils avaient cette sale manie qui consistait à se réconcilier en se frappant mutuellement, mais voilà… Aedan n’avait pas envie du tout. Il avait bien d’autres choses en tête et tout ce qu’il voulait dans l’immédiat, c’était pouvoir au moins se réconcilier avec quelqu’un, être le premier à dire à Keren que tout cela n’était qu’une mission, avant que l’annonce ne soit faite à tout le monde. Déjà qu’il avait été contraint à lui mentir tout ce temps… il ne voulait pas en plus se retrouver à ne pas être celui lui apprenant tout… à peu de chose près, le prochain coup aurait frappé pile dans sa gorge et il aurait sans doute eu du mal à reprendre sa respiration, mais Keren se stoppait dès l’instant où Aedan s’était désarmé, refusant de continuer à se battre, pour l’entendre dire – sans surprise – qu’il ne voulait pas de ses excuses. Malgré un premier réflexe le poussant vers son parabatai, Aedan résistait et ne venait pas essuyer les larmes qui s’étaient mises à couler, ne voulant pas risquer de se faire dégager sans plus de cérémonie. Si Keren le rejetait pour quelque chose comme ça, il serait capable de ne plus lui parler pendant des semaines ensuite, réellement cette fois. Au lieu de quoi, il n’entendait que l’ordre de reprendre le bâton.

    « Non. » répondait-il froidement, son regard dur rivé dans celui de son homologue alors qu’il se refusait à lui obéir cette fois. « Je sais ce que tu sens et doit penser de moi… tu dois me détester de vouloir ma peau. »

    Il en était certain en fait. Il suffisait de savoir l’état dans lequel se trouvait Keren quand il avait découvert que ses cousins – dont il n’était déjà pas proche – étaient dans le cercle, son sentiment de trahison avait déjà été immense… alors lui, alors qu’ils s’étaient jurés de toujours rester ensemble, de ne jamais se retourner l’un contre l’autre… il ne donnait pas cher de sa peau.

    « Battons-nous dans les règles au moins. » ajoutait Aedan, sortant un couteau qui se trouvait encore dans sa botte. Vieux réflexe de sa dernière mission. « Règle n°1 : si tu veux te venger, tue la personne. Ne lui laisse pas de seconde chance ou tu pourrais le regretter un jour. Aller, armes-toi si tu me déteste à ce point et agis comme un homme. »

    Il se fichait bien que ses paroles soient dures. Keren refusait de l’écouter, alors il allait jouer la carte du salopard que son frère voyait en lui sans hésiter une seconde. Puis il était fatigué, alors il avait le droit d’être passablement sur les nerfs et de ne pas vouloir prendre de pincettes pour agir.



       

       
    C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E
       
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    DC : Harry Williams
    Groupe : Enfant de Raziel

    Messages : 126
    Date d'inscription : 17/06/2017
    Localisation : Derrière Aedan...

    Voir le profil de l'utilisateur




    Keren W. Zwielicht
    Enfant de Raziel
    Mer 25 Oct - 18:15


    Sale traître !

    Il avait raison sur un point, là tout de suite, il le détester. Par contre, même s’il voulait clairement lui casser la gueule, il ne voulait pas sa peau. Parce qu’il était un peu maso et que, malgré tout, il n’avait pas pu s’empêcher une seule seconde que c’était une mission qu’il avait accepté. Parce qu’il lui faisait bien trop confiance pour cela et parce que s’il avait vraiment fait parti du cercle, il aurait certainement préféré mourir que de revenir la queue entre les jambes. S’aplatir n’était pas dans le genre de son parabatai, sinon il l’aurait su depuis le temps.
    Il serra un peu plus son bâton entre ses mains, ne réalisant toujours pas la douleur. Son parabatai lui faisait copieusement chier en refusant. Il était même près à le tabasser rien que pour ça maintenant.

    Et en plus il fallait qu’il en rajoute… il lui lança un regard blasé. Ah ouais, il était vraiment revenu seulement pour le plaisir de lui casser les… pieds et encore plus qu’avant. Il voulait jouer le salopard… il était presque tenté de faire pareil là, vraiment. Seulement et bien, l’envie n’y était pas. Le simple fait que Aedan le fasse lui retirait le peu d’énergie qui lui risquait. Et déjà qu’il n’en avait pas beaucoup en réserve depuis la fin de… ce truc… ou un truc du genre…

    Alors, il fit un grand sourire… pas du tout net et de très loin sadique. Peut-être meutrier aussi.

    D’accord, je vais te chercher ça.

    Un mouvement souple du poignet plus tard, il abattit son bâton sur le sommet du crâne de son parabatai avant de lui jeter à la figure, son « sourire » tout envolé.

    Tu me fais chier, va te faire foutre et tout ce qu’il va avec.

    Parce que les insultes c’était clairement le domaine de Aedan mais pas du sien. Bâilla sans retenu, il passa une main dans ses cheveux dans l’espoir de se réveiller un peu avant de regarder son vis-à-vis comme s’il était particulièrement stupide, croisant les bras sur sa poitrine. Bon, Ae’ ÉTAIT vraiment particulièrement stupide, sinon il n’aurait pas fait un truc aussi stupide. Surtout qu’il avait appris la mort du charmant frère aîné dans la foulé, ce qui avait été pour l’énerver encore plus et à se moment là, il s’en était voulu. Oui, parce qu’il estimait que c’était de sa faute, parce qu’il aurait dû réussir à faire changer d’avis son parabatai et l’empêcher de faire ça, mais il n’avait pas réussi.
    Dans un sens, il n’avait rien à dire parce que lui avait bien tuer deux de ses cousins… sa famille aussi qui n’avait pas réussit à redresser à temps. Il avait échoué sur toute la ligne, rendant la perte d’Aedan encore plus dur. Et encore maintenant, il ne savait pas s’il méritait vraiment d’avoir des explications. Sa culpabilité lui pesait autant que sa colère contre le brun. Et c’est cela qui avait poussé à le faire abandonner aussi rapidement et facilement cette fois. Car l’ange savait qu’il était aussi têtu que son parabatai dans ce genre de chose.

    Vas-y, mais ne t’excuses pas.

    Recevoir des explications étaient une chose, des excuses en était une autre et il estimait ne pas en avoir à recevoir. Mais la vengeance était un plat qui se mangeait froid et il avait toujours était le plus calme des deux non ?

    S’il c’était rendu compte qu’il pleurait, il se serais dit qu’il aurait eut l’air très fin comme comme cela…
    yuuki sur Epicode

    _________________
    Je te vois Invité, alors souris~

    Et merci de me ramener mon dictionnaire en passant...
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    DC : Ianthe O'Connor
    Groupe : Enfants de Raziel
    Messages : 105
    Date d'inscription : 16/06/2017
    Localisation : Institut de New-York

    Voir le profil de l'utilisateur




    Aedan Blazingtree
    Enfant de Raziel
    Mer 25 Oct - 19:00

       

       

       
    « Me tue pas frangin...  »

       

    Il n’aurait pas dû chercher Keren comme ça… c’était une grave erreur et Aedan le sut dès qu’il voyait le regard et le sourire de son frère d’armes. Là, il allait vraiment passer un sale quart d’heure… bam, premier coup sur le crâne, et quand le baton fut lancé, il ne manquait pas sa cible non plus, lui provoquant un magnifique saignement de nez ; tout dans les règles de l’art et il jurait en appuyant sa main sous le flot carmin. Faire chier ? Aller se faire foutre ? Bien. Parfait. Il n’était plus à ça près pour être énervé. A ce rythme, il allait finir par accepter de quitter l’Institut pour aller travailler à Idris ou ailleurs, au moins le temps que les choses se tassent. Après tout, il avait noué de bons contacts avec ceux ayant été dans cette mission de malheur avec lui. Eux réunis, ils feraient aussi une bonne équipe, et son parabatai aurait ainsi la paix.

    Alors en entendant qu’il avait le droit de s’expliquer, un peu de son agacement s’envolait et il soupirait de soulagement. C’était au moins ça… reglissant son arme dans sa botte, Aedan s’appuyait contre le mur avec sa nonchalance habituelle avant de prendre la parole.

    « On m’a prévenu assez tard. L’Enclave avait choisi quelques shadowhunters dans différents instituts pour aller infiltrer les rangs du Cercle et tenter de trouver des faiblesses dans ce groupe pour le détruire. On était choisi soit parce qu’un membre de notre famille était déjà dedans, et que donc cela attirerait moins les soupçons, tout le monde pensant qu’on avait juste fini par suivre… soit pour notre comportement moins à suivre les ordres, plus rebelles que les autres. Plus à nous attirer des problèmes. Je cumulais les deux points, alors évidemment… j’ai voulu t’en parler, pour que tu viennes aussi… mais personne n’aurait gobé que tu tournes aussi subitement ta veste. On m’a interdit de te le dire, même quand je disais que nous étions parabatai et surtout, qu’on s’était promis de ne jamais avoir de secrets l’un pour l’autre. » expliquait-il, passant sa main dans sa tignasse désordonnée. « Après, si tu es réellement furieux contre moi, je peux demander ma mutation dans un autre Institut, ne t’en fais pas… je comprendrais parfaitement. »

    Même s’il n’était pas certain de le supporter.




       

       
    C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E
       
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    DC : Harry Williams
    Groupe : Enfant de Raziel

    Messages : 126
    Date d'inscription : 17/06/2017
    Localisation : Derrière Aedan...

    Voir le profil de l'utilisateur




    Keren W. Zwielicht
    Enfant de Raziel
    Mer 25 Oct - 19:27


    Sale traître !

    Il n’avait pas bougé pendant toute l’explication, si ce n’est qu’il avait fermé les yeux pour mieux se concentrer sur ce que Aedan disait sans céder à la tentation de lui couper la parole par la manière la plus violente qu’il soit.
    Une mission… il retint un soupir de soulagement. C’était vraiment ça… seulement Idris, encore une fois, avait mal jugé ses shadowhunters. En effet, parce que même s’il était contre le cercle, si Aedan y était vraiment allé, il y serait allé aussi et l’aurait suivit. Il lui aurait fait regretté chaque jours ce changement d’allégeance mais il ne l’aurait plus quitté. Et c’était bien parce qu’il avait été mis devant le fait accompli qu’il n’avait pas pu le rejoindre. Savoir que Aedan l’avait trahi seulement en le voyant en plein combat avait été pire que tout. Il aurait bien voulu détruire Idris de ses propres mains mais, comme d’habitude, il resterait avec sa colère et ne ferait rien. Peut-être que Aedan avait raison quand il disait qu’il devait agir comme un homme.

    Il rouvrir les yeux, cédant toutefois à l’impulsion de lui abattre son poing dans le visage sans même penser ne serais-ce qu’une seconde à retenir son coup. Il estimé qu’il avait au moins droit à celle-là, les autres ayant été du bonus.

    Je le savais… que tu n’avais pas simplement rejoint le cercle.

    Parce que même s’il avait douté de temps à temps, sa confiance en lui avait été bien plus forte. Et puis, il ne fallait pas oublié un détail, lui aussi avait senti les sentiment que Aedan s’était efforcé à cacher quand ils s’était vu à ce moment là. Le lien des parabatai ne fonctionnait pas que dans un seul sens. Et pourtant, cela ne l’empêchait pas d’être furieux des risques que le brun avait pris et il haïssait d’autant plus Idris pour ça.

    Parle de t’éloigner encore une fois et il se pourrait bien que je te tue cette fois, et peu importe si je dois te suivre dans la foulée.

    Son regard était dur, sans la moindre trace de chaleur habituelle mais c’était vraiment ce qu’il ressentait. Si son parabatai le quittait encore une fois, il ne répondait plus de rien. Déjà qu’il avait du composer avec son cousin et sans pouvoir voir Edward, être privé de son parabatai avait été vraiment la pire de toute.
    Enfin, si cette phrase venait aux oreilles du sorcier, il allait vraiment passer un sale moment...

    Mais tu sais, cela n’aurais été surprenant que pour Idris que je te suive…

    Il avait dit cela plus doucement et plus lentement, tournant le regard ailleurs. Il avait fait en sorte que personne ne sache qu’il fréquentait un sorcier et sa famille avait toujours été boderline. Mais une chose était sûr, il allait se méfier d’Idris d’autant plus ce qui n’était pas forcément une bonne chose pour eux alors qu’il était déjà de nature méfiante. Et ce n’était pas parce qu’il était le plus calme des deux qu’il fallait s’y fier, toujours se méfier de l’eau qui dort… mais ça, à défaut qu’Aedan le sache, Ewan l’avait bien vu lors de ce combat.
    yuuki sur Epicode

    _________________
    Je te vois Invité, alors souris~

    Et merci de me ramener mon dictionnaire en passant...
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    DC : Ianthe O'Connor
    Groupe : Enfants de Raziel
    Messages : 105
    Date d'inscription : 16/06/2017
    Localisation : Institut de New-York

    Voir le profil de l'utilisateur




    Aedan Blazingtree
    Enfant de Raziel
    Mer 25 Oct - 20:36

       

       

       
    « Me tue pas frangin...  »

       

    Un fin sourire ornait les lèvres de Aedan en entendant les premiers mots de Keren qui ne consistaient pas à l’insulter. Au moins, il savait déjà que sa loyauté n’avait jamais flanché, même s’il avait dû le sentir à travers leur lien, le doute était toujours possible. Un instant, il osait un petit sourire avant d’afficher un air penaud en entendant qu’il n’avait plus intérêt de parler de s’en aller de la sorte.

    « Je ne demanderai pas ma mutation, ne t’en fais pas. Mais ne parle jamais de me suivre si jamais tu venais à me tuer, ou que je me fasse tuer. J’ai vraiment cette idée en horreur. »

    C’était comme imaginer de se couper en deux et espérer continuer à vivre de cette manière, même s’il était crevé en premier. Il ne voulait simplement pas y penser. Comme les enfants, il osait croire que les personnes à qui il tenait étaient immortelles.

    « J’avoue. Tout le monde devait s’attendre à te voir me suivre et me ramener par la peau des fesses à la maison… »

    Il avait été surpris aussi en réalité. Lorsqu’ils s’étaient vus dans ce simulacre de batailles, il avait pensé que Keren serait même capable de le blesser pour le faire prisonnier et ainsi le ramener à l’Institut.

    « Mais je t’assure que pour l’instant, je n’accepte plus aucune mission. Je suis obligé de me reposer pendant encore deux semaines de toute manière. » avouait-il, prenant Keren dans une étreinte fraternelle comme pour tenter de faire la paix par ce simple geste. Ou faire comprendre qu’il ne comptait réellement plus s’en aller de sitôt. « Et ensuite, nous ferons en sorte de n’accepter que des affaires où nous pourrons être tous les deux, d’accord ? »

    Mais avant, il avait quelques recherches plus personnelles à faire pour se rassurer, entre autres en tout cas. Il s’était passé beaucoup de choses en son absence, et savoir vraiment tout ce qu’il avait manqué était très important, pour sa santé mentale surtout.


       

       
    C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E
       
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    DC : Harry Williams
    Groupe : Enfant de Raziel

    Messages : 126
    Date d'inscription : 17/06/2017
    Localisation : Derrière Aedan...

    Voir le profil de l'utilisateur




    Keren W. Zwielicht
    Enfant de Raziel
    Jeu 26 Oct - 21:24


    Chassez le naturel et...

    Il ignora complètement la réponse de son parabatai quand à le suivre au royaume des morts, il n’avait pas envie de débattre là-dessus avec lui et il était encore assez têtu pour faire ce qu’il voulait à ce sujet. Il savait que c’était stupide, mais c’était ainsi. Le mieux encore était qu’aucun d’eux ne meurent, cela serait bien plus simple.

    Il hocha la tête, il aurait été bien capable de le faire. Il l’aurait même laissé à moitié mort pour le ramener à la maison s’il l’avait vraiment fallu… il aurait vraiment pris se risque s’il n’avait pas été occupé par autre chose. Entre libéré son cousin et mettre du plomb dans la cervelle de son crétin de frère, le choix était vite fait. Au fond, cela prouvait bien qu’il avait toujours fait confiance à Aedan. Lui faire confiance pour savoir qu’il reviendrait vers lui en un seul morceau, même s’il avait encore du mal à ne pas éprouver de la colère en pensant qu’il avait été seul avec le cercle et avait risquait sa vie. Il maudissait vraiment Idris pour ça. Et encore plus lui-même pour n’avoir rien fait de plus.

    Ses pensées furent coupés quand Aedan le prit dans ses bras et il se raidit sans pour autant le repousser avant de passer un bras dans son dos. Il rit légèrement toutefois en entendant la suite.

    A d’autres, comme si tu pouvais t’empêcher de faire n’importe quoi…

    Cela avait été dit d'un ton un peu moqueur, mais pas méchant.
    Il n’y croyait pas une seule seconde, son cher et tendre parabatai était bien trop une pile pour ça et il doutait que sa mission suicide ait changé quoique se soit à ce propos. Du moins, pas de façon bien permanente.

    Il va falloir que tu me raconte, il y a quelques zones d’ombre dans cette histoire.

    Il rompit leur étreinte, tenant toujours le bras de Aedan cependant. Il ne voulait pas se séparer si vite de son parabatai, les dernières semaines avaient vraiment étés éprouvantes et s’il n’avait pas revu son sorcier avant, il aurait vraiment pété une durite.

    Que prévois-tu ?

    Parce que même si leur étreinte l’avait un peu rassuré -juste un peu-, il ne pouvait s’empêcher d’être méfiant à ce propos maintenant. Lui qui s’était dit qu’il fallait qu’il lâche un peu la bride à Aedan avant toute cette histoire, il allait avoir bien plus de mal maintenant.
    Il finit par reculer d’un pas, se mordant la lèvre avant de regarder ailleurs, lui lâchant le bras en même temps.

    Laisses tomber…

    Il n’avait pas pû s’empêcher de penser, entre deux crises de colère, que c’était justement pour cette raison que Aedan était parti rejoindre le cercle… accepté cette mission… et ça le rendait d’autant plus mal. Même s’ils avaient pu s’expliquer peu avant tout cela, c’était juste revenu en force… et sans pouvoir en parler avec Aedan tout ce temps, cela n’avait que ce renforcer encore.
    yuuki sur Epicode

    _________________
    Je te vois Invité, alors souris~

    Et merci de me ramener mon dictionnaire en passant...
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    DC : Ianthe O'Connor
    Groupe : Enfants de Raziel
    Messages : 105
    Date d'inscription : 16/06/2017
    Localisation : Institut de New-York

    Voir le profil de l'utilisateur




    Aedan Blazingtree
    Enfant de Raziel
    Ven 27 Oct - 11:12

       

       

       
    « Me tue pas frangin...  »

       

    Un instant, Aedan avait craint de se faire repousser quand Keren s’était tendu à son étreinte, alors il soupirait de soulagement en le sentant enfin lui rendre le geste. Il riait aussi en l’entendant parler de sa manie à courir tête la première dans les ennuis. Ce n’était pas faux ; cela arrivait souvent.

    « Je peux déjà te promettre de faire de mon mieux… »


    Ce qui était un énorme progrès le concernant. Mais il avait eu peur durant cette mission, réellement. Pas tant peur des autres, de se faire attraper comme étant en fait contre le Cercle – quoiqu’un peu quand même – mais aussi de ce qu’il était capable de faire sous le coup de la colère, pour suivre les ordres, ou quand son parabatai n’était pas présent pour le stopper. Il avait vu les pires travers de sa personne et préférait ne pas en parler. Ce serait donner raison à son frère, et il voulait encore se persuader qu’il n’était pas totalement irrécupérable.

    « Je te dirais tout ce que tu veux savoir. Il faudra juste me poser les questions que tu veux, comme ça je pourrais vraiment t’éclairer sur les zones d’ombres dont tu parles. »

    Il espérait juste ne pas avoir de questions sur des choses qu’ils préféraient garder pour lui dans l’immédiat. Des choses qu’il désirait oublier aussi, noyer sous des mètres de béton pour ne jamais plus y repenser. Rien qu’en y pensant maintenant, sa main se resserrait sur le bras de Keren alors qu’il fermait les yeux, chassant les images de son esprit pour se focaliser sur les questions de son frère. L’empêchant par sa prise de trop reculer. Il ne voulait pas le voir s’éloigner.

    « On ne laisse rien tomber. Pour le moment, tout ce que je compte faire c’est rester ici. »
    admettait-il sans l’ombre d’un doute. « Après nous aviserons. Mais pour l’instant il faut nous remettre de cette guerre, puis faire en sorte que le monde obscur retrouve un équilibre après tout ça. Mais toi? Tu vas bien? Tu n'as pas été blessé? »

    Quoi? Lui aussi pouvait se la jouer parabatai-poule s'il le voulait! Il n'avait rien sentit à travers leur lien, mais vu qu'il était parfois confus entre leurs deux émotions...


       

       
    C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E
       
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    DC : Harry Williams
    Groupe : Enfant de Raziel

    Messages : 126
    Date d'inscription : 17/06/2017
    Localisation : Derrière Aedan...

    Voir le profil de l'utilisateur




    Keren W. Zwielicht
    Enfant de Raziel
    Ven 27 Oct - 15:44


    Chassez le naturel et...

    Faire de son mieux… Il avait l’impression que ça ne voulait vraiment plus rien dire les concernant dans la mesure où ils étaient trop têtu pour ne pas en faire qu’a leur tête quand la situation ne leur plaisait pas. Taper en premier et parler ensuite… Ouais, faisons de notre mieux…

    Poser des questions… pas maintenant. Il n’était pas spécialement près à entendre les réponses et il était quasiment certains que ses réponses toucherais des points qu’Aedan préférerait oublier. Parce que lui aussi avait des choses qu’il préférait oublier de cette bataille.
    Ils venait tout juste de se retrouver et le concernant, il trouvait que leur lien s’était tout de même pas mal affaibli avec toutes ces conneries. Alors peut-être fallait-il mieux qu’il se solidifie un peu, quitte à attendre le moment où ils pourraient en parler en riant un peu. Ce qui n’arriverait certainement pas toute de suite. Et c’est bien pour cela qu’il avait fini par dire de laisser tomber.

    Il retint difficilement un soupire à la réponse de son parabataï, n’ayant rien contre le fait qu’il l’empêche de s’éloigner, au contraire cela le rassurait un peu. On ne laisse rien tomber… et après, on gérait mal les catastrophes, comme d’habitude. Au moins, il y avait des choses qui ne changerait jamais.

    Je suis d’accord sur ce point, on as besoin de reconstruire des bases solides si on ne veux pas que ça recommence à la moindre secousse.

    Il ne supporterait pas de se retrouver encore dans ce genre de situation. Ne pas savoir si ceux qui lui était cher étaient en sécurité… s’il ne risquait pas de se faire tuer à tout moment ou si lui-même allait finir par tuer des gens qu’il aimait… deux avait vraiment était de trop dans cette guerre. La perte de Aedan l’aurait vraiment achevé.

    Je m’inquiétais bien plus pour toi que pour moi. Je vais bien.

    Du moins, pour tout ce qui relevais du physique. Pour ce qui était du reste, il n’avait toujours pas rangé sa chambre depuis la dernière fois. Il ne se sentais pas près pour ça pour le moment, même si c’était stupide.
    Il soupira.

    Donc, tu as été blessé et tu tapais dans un sac de frappe ?

    Il leva un sourcil en le regardant, lui faisant directement comprendre que sa résolution d’être sage venait déjà d’être mise à mal. Mais il ne dirait rien de plus, parce qu’il pouvait comprendre, parce que la situation était comme ça.

    Je suppose qu’on doit s’attendre à une grande annonce que personne ne va comprendre et essuyer quelques regards meurtrier pendant un temps… J’aurais vraiment besoin de boire quelque chose après ça…

    Une façon détourné d’inviter son parabatai à bouger de là. Il avait vraiment du mal avec le concept de rester à l’institut ces derniers temps et faisait tout pour en sortir dès que possible. Et puis… peut-être que dehors, il pourrait lui présenter cette personne… Mais plus tard.
    yuuki sur Epicode

    _________________
    Je te vois Invité, alors souris~

    Et merci de me ramener mon dictionnaire en passant...
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    DC : Ianthe O'Connor
    Groupe : Enfants de Raziel
    Messages : 105
    Date d'inscription : 16/06/2017
    Localisation : Institut de New-York

    Voir le profil de l'utilisateur




    Aedan Blazingtree
    Enfant de Raziel
    Ven 27 Oct - 18:48

       

       

       
    « Me tue pas frangin...  »

       

    Aedan se contentait de hocher la tête en écoutant son parabatai, sa main restant serrée autours du bras de son ami. Tel le gamin qui avait peur d’être de nouveau éloigné d’une personne importante. Cette mission lui avait au moins fait voir qu’en fait, il adorait avoir Keren sur le dos, car ce dernier était un peu la présence rassurante dont il avait besoin. C’était comme ça… tout simplement.

    « Je m’inquiétais pour toi aussi… je me disais que si je foirais, ils auraient été capable de venir te chercher et te torturer devant moi avant de nous tuer. Ou pire… ils t’auraient tué et j’aurai été obligé de continuer à survivre en sachant que tu ne serais plus jamais là. »

    Rien que d’en parler, sa voix manquait de trahir l’émotion que cela provoquait chez lui, et il fermait les yeux le temps de retrouver la maîtrise de lui-même. Hum ? Oh. Oui, en effet, il était en train de faire ça.

    « J’avais besoin de me détendre. Ils sont sympas eux, nous dire de nous reposer après ce qu’il vient de se passer. On voit qui est tranquillement à Idris, derrière un bureau et qui est sur le terrain. »

    Il détestait ces gens. Heureusement, les choses commençaient à changer ici, surtout depuis que le fils Lightwood était aux commandes de l’Institut. Lui, il aurait toujours sa loyauté, car il ne leur demandait pas des choses stupides et il venait aussi sur le terrain.

    « Alec va faire une annonce oui. Quant aux regards noirs… ce n’est pas comme si nous n’en avions pas l’habitude depuis le temps, n’est-ce pas ? »

    Un sourire étirait ses lèvres en disant cela, et il ne perdait pas de temps pour accepter le fait d’aller prendre un verre dehors.

    « Je dois juste me changer avant. Ça ne prendra que deux minutes. »


    Disant cela, Aedan allait vers sa chambre, toujours dans le refus de lâcher Keren jusqu’à ce qu’il pousse la porte de la chambre. Là il se décidait quand même à le laisser, pour aller passer des vêtements propres avant de revenir.

    « Où tu veux aller ? »




       

       
    C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E
       
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    DC : Harry Williams
    Groupe : Enfant de Raziel

    Messages : 126
    Date d'inscription : 17/06/2017
    Localisation : Derrière Aedan...

    Voir le profil de l'utilisateur




    Keren W. Zwielicht
    Enfant de Raziel
    Ven 27 Oct - 22:15


    Chassez le naturel et...
    Il secoua légèrement la tête, exaspéré. Comme si le cercle aurait réussit à l’avoir aussi simplement.

    Ce n’est pas comme si j’avais combattu seul, moi…

    Oui, il n’avait pas pu s’empêcher de lui balancer la remarque. Même si combattre avec son cousin était bien différent et bien plus loin du confort qu’il avait avec son parabatai. Mais il avait fait du mieux qu’il avait pu… au moins pour ne pas perdre la raison, même s’il avait franchement eu quelques soucis avec cette partie là.
    Malgré tout, cela ne l’avait pas empêchait de serrer un peu plus fort le bras de son frère qu’il avait repris. Au fond il ne pouvait pas en vouloir à Aedan de cette inquiétude et il ne savait pas comment faire pour le rassurer. Cela mettrais du temps à guérir.

    Il secoua de nouveau la tête à l’annonce sur Idris. Il était vraiment inutile de dire son sentiment à leurs propos, non ? Aussi, il donna un léger coup de poing de sa main libre dans l’épaule de Aedan.

    Aucun commentaire sur Idris.

    Sur les regards noirs, étant donné qu’ils avaient toujours étés abonnés aux bêtises en tous genre, ils avaient plutôt l’habitude. Mais c’était autre chose que d’être considéré en traître, même si ce n’était pas légitime, c’était ce qui resterait sûrement un moment. Aedan y avait sûrement pensé… Mais lui, es-ce qu’il supporterait que son parabatai soit traité ainsi… c’était moins sûr. Il n’avait pas gagné en patience avec la bataille, au contraire.
    Il le suivit calmement jusqu’à sa chambre, passant une main dans ses cheveux avec un léger rire. Ses gestes lui rappelais un peu les siens quelques jours plus tôt. Ils n’étaient pas frères pour rien, vraiment.

    Où… dans un sens, il aurait juste aimé se rouler en boule sous une couette avec son parabatai à côté sans le lâcher. Dans un autre, il ne supportait plus l’institut, du coup, il hésitait. En plus, Aedan venait de prendre la peine de s’habiller.

    Un lieu où on aurait accès à une boisson chaude et une couette, si possible, pas à l’institut. Une idée ?

    Il ne voulait même pas tenter de cacher le fait qu’il ne se sentait plus chez lui entre ces murs. Dans les faits, il ne se sentait chez lui que si Aedan était là… mais maintenant, il s’y sentait mal même avec la présence de son parabatai, prouvant bien le soucis. Par contre, il n’avait aucune espèce d’idée qu’en à l’endroit où ils pourrait aller. Proposer un hôtel pourrait faire désordre non ?
    Il devrait vraiment investir dans un appartement dans pas longtemps…
    yuuki sur Epicode

    _________________
    Je te vois Invité, alors souris~

    Et merci de me ramener mon dictionnaire en passant...
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    DC : Ianthe O'Connor
    Groupe : Enfants de Raziel
    Messages : 105
    Date d'inscription : 16/06/2017
    Localisation : Institut de New-York

    Voir le profil de l'utilisateur




    Aedan Blazingtree
    Enfant de Raziel
    Sam 28 Oct - 11:39

       

       

       
    « Me tue pas frangin...  »

       

    A la première réplique de Keren, Aedan baissait la tête, comme si son parabatai venait de mettre un nouveau poids sur ses épaules avec ces quelques mots seulement. Mais au coup de poing sur son épaule, le brun riait un petit peu, bien que le rire n’atteigne pas son regard, avant de lâcher très franchement :

    « Ne parlons pas d’eux, tu as raison. Autrement on va plomber l’ambiance, qui est déjà bien lourde. »


    Lui ? Il se fichait des regards noirs, des silences pesants qui tomberaient sans doute chaque fois qu’il entrerait dans une pièce, peut-être aussi des insultes soufflées sur son passage. Les gens ne l’appréciaient pas forcément de toute manière, et il se fichait que tout le monde le perçoive comme un traître au moins jusqu’à l’annonce officielle d’Alexander Lightwood, voire encore un peu après pour les plus débiles de leur Institut. Tant que cela n’impactait pas la façon dont les gens agissaient envers Keren. Lui ne méritait pas cela… une fois changé, Aedan réfléchissait à ce que venait de lui dire Keren. Un endroit avec une couette et une boisson chaude… pensivement, le jeune shadowhunter jouait avec un trousseau de clé qui se trouvait dans sa poche… enfin… deux clés en fait, reliées ensemble par une peluche porte-clé qui avait l’apparence d’un petit panda avec de grands yeux bleus. Il avait acheté cette peluche car elle lui rappelait Arthur… bien sûr… ils pouvaient aller là-bas.

    « Il y a un endroit. Je… enfin… je connais quelqu’un… il a… un appartement à disposition pour ses amis parfois. J’ai la clé. On peut y aller. » soufflait-il. « Le frigo est rempli, et les couvertures sont confortables. »

    Pas autant que celles de la chambre d’Arthur, mais il ne laisserait jamais personne entrer dans l’appartement du sorcier de toute manière. C’était son lieu de refuge. Même Keren n’avait pas la moindre chance d’y mettre un orteil un jour.

    « Pour la boisson chaude, j’irais chercher chez mon… ami par contre. Son appartement est juste à côté. Il est absent pour l’instant, mais il ne m’en voudra pas. »

    Il avait bien d’autres raisons de lui en vouloir… rien qu’en y pensant, il sentait presque le souffle lui manquer et serrait les poings avant de se reprendre. Il devait remettre son masque en place, et ses murs, comme quand il était petit.


       

       
    C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E
       
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    DC : Harry Williams
    Groupe : Enfant de Raziel

    Messages : 126
    Date d'inscription : 17/06/2017
    Localisation : Derrière Aedan...

    Voir le profil de l'utilisateur




    Keren W. Zwielicht
    Enfant de Raziel
    Dim 29 Oct - 11:14


    Chassez le naturel et...
    Il avait cligné des yeux, tentant de cacher… son inquiétude et sa légère surprise. Il était vraiment rare que Aedan manque autant d’assurance pour lui parler… surtout pour lui parler d’une connaissance. Enfin, plus qu’une connaissance s’il avait les clefs de l’appartement.
    Quand il renchérit à propos de son ami, il ne pu s’empêcher d’avoir un léger sourire. Il semblait que son « charmant » petit frère lui ai caché quelque chose là. Il secoua légèrement la tête pour s’empêcher de rire. Il avait l’impression qu’ils allaient jouer au chat et à la souris avec cette histoire, sûrement la même histoire d’ailleurs. En d’autres circonstances, il n’aurait pas apprécié que son parabatai lui cache quelque chose de manière aussi ouverte.

    Toutefois, il arrêta aussitôt de sourire quand il vu l’état dans laquelle se trouvait Aedan, remplacé par une vive inquiétude. Il ne savait pas ce qu’il c’était passé avec son « ami », il ne pouvait seulement supposé que c’était peut-être en rapport avec le fait qu’il ait accepté une mission pareil.
    Combla la distance qui les séparait, il prit Aedan contre lui tout en le serrant fort. Il avait comme un mauvais pressentiment. Un très mauvais. Il ne voulait pas que son frère d’arme revienne à se braquer, encore moins contre lui après tout cela, il ne le supporterait certainement pas. Si le brun devait redevenir comme avant… parce qu’à la façon dont il avait serré les poings… avec toutes les mauvaises pensées qu’il avait… qu’ils avaient encore en tête et les réactions habituelles de son parabatai, il craignait toujours le pire.

    Ne t’éloigne pas.

    C’était la seule chose qui lui demandait, il verrait le reste plus tard. Il ne ferait aucun commentaire, parce qu’il n’avait pas la force de le harceler comme il le faisait avant alors, s’il voulait garder le silence, ils le garderaient tout les deux. Une chose lui semblait pourtant évidente : aller dans le lieu proposé ne semblait pas être une aussi bonne idée que ça.
    Ne laissant pas le choix à Aedan, il le poussa rapidement sur le lit de ce dernier avant de les emmitouflés tout les deux dans la couette, reprenant son parabatai dans les bras et se foutant bien que cela fasse enfantin. Si c’était pour le voir dans cet état, il pouvait bien supporter l’institut. Le plus important était qu’il aille bien et pour le moment, son esprit était focalisé sur sa moitié. Parce que peu importe ce qu’il se passait entre eux, peu importe leurs derniers choix et ses dernières semaines, mois… ils étaient toujours liés. Même si leur lien c’était affaiblis à cause de toutes ces conneries, il avait vraiment besoin d’être avec lui et de sentir que rien ne c’était briser. Et si pour cela, il devait coller Aedan encore plus qu’avant et garder le silence, il le ferait sans s’arrêter.
    yuuki sur Epicode

    _________________
    Je te vois Invité, alors souris~

    Et merci de me ramener mon dictionnaire en passant...
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    DC : Ianthe O'Connor
    Groupe : Enfants de Raziel
    Messages : 105
    Date d'inscription : 16/06/2017
    Localisation : Institut de New-York

    Voir le profil de l'utilisateur




    Aedan Blazingtree
    Enfant de Raziel
    Dim 29 Oct - 19:05

       

       

       
    « Me tue pas frangin...  »

       

    Aedan n’avait pas vu le sourire de son frère quand il avait parlé de son ‘ami’ et plus si affinité, parce qu’il n’avait pas dit la seconde partie surtout. Autrement, il aurait rougi et bafouillé avant de grogner et tirer la langue. Mais là, il était trop dans ses pensées et mis quelques secondes avant de réagir quand Keren le tirait dans une étreinte. Geste qu’il lui rendait d’ailleurs en le serrant fortement contre lui, fermant les yeux en nichant son visage contre l’épaule de son homologue quand il lui demandait de ne pas s’éloigner. Il savait ce que cela voulait dire… c’était exactement l’expression dont ils faisaient usage quand ils étaient plus jeunes et qu’Aedan commençait à se renfermer. Keren revenait toujours vers lui en lui demandant de ne pas s’éloigner. Ils n’étaient même pas encore frères à l’époque…

    Il était en tout cas disposé à se rendre dans l’immeuble où vivait Arthur quand, contre toute attente, Keren le poussait finalement sur son lit, les couvrant tous les deux dans sa couette, bien au chaud. De l’extérieur, on irait les prendre pour deux enfants ou un rouleau de printemps, au choix. Ils s’en fichaient bien en réalité… il pouvait sentir l’inquiétude de Keren et l’enlaçait jalousement, mettant quiconque aurait l’idée de les séparer dans l’immédiat de seulement oser essayer. Il pourrait coller son poing dans la figure du premier voulant lui piquer Keren.

    « Si on reste ici… tu crois que les dernières semaines ne vont devenir qu’une illusion et qu’en ressortant, tout sera comme avant ? » demandait-il après de longues minutes de silence, où il s’était contenté d’écouter le rythme cardiaque de Keren. Encore un comportement enfantin… « Ou alors ce qui est fait est fait, et il n’y a aucun moyen de revenir en arrière, même en utilisant un sort ? »

    Il y pensait sérieusement en ce moment, en jouant nerveusement avec le bord usé de sa couverture.



       

       
    C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E
       
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    DC : Harry Williams
    Groupe : Enfant de Raziel

    Messages : 126
    Date d'inscription : 17/06/2017
    Localisation : Derrière Aedan...

    Voir le profil de l'utilisateur




    Keren W. Zwielicht
    Enfant de Raziel
    Dim 29 Oct - 20:02


    Chassez le naturel et...
    Il sentait que son parabatai allait mal et il ne savait pas comment faire pour arranger les choses. En réalité, il ne savait absolument pas ce qui c’était passait pour Aedan ces derniers temps. Il ne pouvais que spéculer des choses et d’autres, toutes aussi inutiles les unes que les autres car tant qu’il ne lui dirait rien, il resterait dans le brouillard. Alors il se contentait d’être là et de le serrait fort contre lui silencieusement, sans le lâcher une seule seconde. Et peu importe le reste, il n’y avait pas un seul autre endroit où il voudrait être en cet instant. Son frère avait besoin de lui alors il ne bougerait pas.

    Il ne réagit pas tout de suite à la question du brun et avant qu’il ait pu y réfléchir, il lui posa une autre question. Il aurait voulu demander ce qui avait bien pu se passer pour qu’il en vienne à demander cela mais il se retint, parce qu’il n’avait pas l’impression que ce soit simplement le fait d’être traité comme un traître qui lui fasse poser sa question.
    Ses propres pensées ressurgir et il frissonna. Mais il ne pouvait pas savoir si c’était que lui ou si son frère d’arme en était aussi la cause. Mais une chose était sûr, lui aussi aurait bien aimé retourner en arrière. Mais c’était impossible. Et pourtant, il ne se sentait pas le courage de l’avouer.

    Je…

    Il le serra un peu plus contre lui, se blottissant bien.

    Je ne sais pas... finit-il par dire.

    Il n’y avait pas pensé, à demander à Edward quand il l’avait vu. Il ne se faisait pas d’illusion, mais il demanderais sûrement tout de même. Même s’il ne fallait pas jouer avec le temps et que c’était digne d’un enfant d’espérer quoi que ce soit.

    Ce serait bien…

    Mais l’espoir faisait vivre et là, ils en avaient besoin tout les deux semblait-il et bien plus qu’aucun d’eux ne voudrait sûrement l’avouer.
    yuuki sur Epicode

    _________________
    Je te vois Invité, alors souris~

    Et merci de me ramener mon dictionnaire en passant...
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    DC : Ianthe O'Connor
    Groupe : Enfants de Raziel
    Messages : 105
    Date d'inscription : 16/06/2017
    Localisation : Institut de New-York

    Voir le profil de l'utilisateur




    Aedan Blazingtree
    Enfant de Raziel
    Lun 30 Oct - 11:12

       

       

       
    « Me tue pas frangin...  »

       

    Aedan savait bien qu’aucun sort ne permettait de remonter le temps. Cela ne l’empêchait pas de vouloir essayer, quitte à demander à un puissant sorcier de regarder dans des sorts interdit juste pour qu’il puisse ne pas avoir à vivre avec un énième regret sur la conscience. Au moins, il était reconnaissant en entendant Keren ne pas dire clairement qu’une telle chose n’était pas possible et plutôt dire qu’il ne savait pas. C’était encore avoir un peu d’espoir, et c’était vraiment tout ce dont ils avaient besoin dans l’immédiat, l’un comme l’autre. Ça, et sentir la présence l’un de l’autre en attendant que leur lien se refasse une santé à la suite de ce qu’il s’était passé. Il détestait réellement l’amenuisement de leur lien de parabatai. C’était un peu comme avoir l’impression que Keren était en danger constant, ou plutôt… c’était savoir que si quelque chose arrivait, il pourrait éventuellement ne pas le sentir et l’idée même faisait s’accélérer son rythme cardiaque.

    « Tu sais… tout le monde pensait toujours que je n’étais pas capable de suivre bêtement les ordres de l’Enclave, pas même pour sauver ma peau. » soufflait Aedan, faisant références aux nombreuses fois où leur instructeur quand ils étaient petits avait dit qu’il n’était pas aussi bien que les autres, aussi sûr de ce qu’il devait faire pour remplir leur devoir envers les humains ordinaires. « Ils avaient torts. Pour me sauver, je suis même capable de trahir les gens à qui je tiens. En fait, je ne vaux pas mieux que Valentin et les autres, je ne pense qu’à moi. »

    S’il avait été honnête, s’il avait eu un peu d’honneur, il aurait tué les personnes testant sa loyauté envers le Cercle, mais non, comprenant qu’il n’en sortirait pas vivant s’il tentait juste de se battre contre eux qui étaient plus nombreux et entraînés par un traître ?

    « Je ne voulais même pas rentrer ici, mais j’ai pensé à toi… »



       

       
    C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E
       
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    DC : Harry Williams
    Groupe : Enfant de Raziel

    Messages : 126
    Date d'inscription : 17/06/2017
    Localisation : Derrière Aedan...

    Voir le profil de l'utilisateur




    Keren W. Zwielicht
    Enfant de Raziel
    Lun 30 Oct - 20:13


    Chassez le naturel et...
    Tout le monde… tu parles, Aedan en faisait toujours qu’a sa tête et même lui ne pouvait jamais vraiment prévoir ce qu’allait faire son parabatai alors, il aurait bien voulu savoir qui étaient les crétins qui avait cru savoir quelque chose de concret sur lui. Pour autant, cette phrase ne le rassurait pas, bien au contraire et la suite le fit le serrer encore plus fort -si possible- contre lui. Pas mieux que Valentin… bon sang…
    Encore une fois, il voulu lui demander ce qui c’était passé, pourquoi il disait ça, mais il se ravisa, se mordant douloureusement la lèvre. Une partie de lui ne voulait pas savoir, parce qu’il savait pertinemment de quoi était capable le cercle. Mais, il s’agissait de Aedan, et il ne pourrait rien faire en restant dans l’ignorance. Il n’était même pas sûr de pouvoir faire quelque chose s’il savait de quoi il en retournait…

    Tu avais intérêt de rentrer.

    Sa voix était un peu étouffé en étant emmitouflé sous la couette et tout contre le brun mais le ton était sans appel. Si Aedan ne serait pas rentré, il serait devenu fou et n’aurait eu de cesse de le chercher. Il avait rongé son frein seulement parce qu’il savait qu’il était à Idris mais il ne se serait pas empêché éternellement d’aller le retrouver s’il avait plus de temps à venir.
    Et il avait vraiment été sérieux en lui disant qu’il le suivrait de très près s’il avait choisi un chemin plus funeste. Il ne le supporterait pas autrement.

    Peu importe…

    Même s’il devait trahir encore… même s’il devait commettre des crimes…
    Bien entendu, il ne voulait pas minimiser les horreurs qu’il avait pu faire pendant sa mission -et lui aussi n’en avait-il pas fait ?. Mais ce qu’il voulait dire, c’est qu’il les endosserait avec lui, peut importe ce qu’elles pouvaient être et peut importe le temps que pouvait mettre Aedan à les lui confier.

    Je ne te lâcherais pas.

    Parce que cette dernière bataille l’avait un peu rendu fou à lui aussi et que Idris n’avait rien fait pour arranger les choses. Parce que les seules personnes en qui il avait confiance étaient Edward et Aedan, c’était aussi les deux seules personnes dont il accepterait sans broncher la trahison. C’était les deux personnes qu’il ne voulait absolument pas perdre. Et ce, même si ça devait être immorale ou pire encore.
    Quand ça concernait Aedan, il pouvait bien se montrer égoïste et sans cœur, il s'en moquait.
    yuuki sur Epicode

    _________________
    Je te vois Invité, alors souris~

    Et merci de me ramener mon dictionnaire en passant...
    Revenir en haut Aller en bas





    Contenu sponsorisé
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    ShadowHuntersrpg :: New York :: Manhattan :: Institut-
    Sauter vers: