Intrigue #2

Bientôt !

☇...
Lire plus

à adopter de toute urgence !

Coup de ❤

Rumeurs

Lorem ipsum cherche un partenaire RP! Plus d'infos par par ici.
— Un nouveau prédéfini a rejoint le bottin, ouvrez l'oeil, il paraît qu'il est dangereux !
— Lancement de l'intrigue #2, renseigner-vous pour y participer ...

Besoin d'aide?

Musique

©linus pour Epicode
En bref



 
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.


    Fiche rp pour plus de beauté
    Ven 13 Jan - 17:09 par Magnus Bane



       

       

       
    Ça doit faire au moins mille fois.

       
    Citation

       

       

       
    que j'ai compté mes doigts.

       

       
    nous sommes Prénom & Prénom et on assume.

       Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea …


    Commentaires: 6
    Derniers sujets
    Sujets similaires
    Sujets les plus actifs
    Soutenez-nous !
    Survivor Personnages, etc
    Une rose à 10
    Suite de mots
    Le flood, c'est chic!
    Mon voisin du dessus
    Simon - Rule #1 Don't Speak too much
    Une sortie pas si tranquille {feat. Edward Howard}
    Répertoire des Avatars
    Question conne... ▬ Harry
    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

    Aucun

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 14 le Mer 1 Fév - 2:52
    Partenaires

    créer un forum

    Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest


     :: C'est l'heure de se reposer :: Archives :: Rps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

    The light in my darkness [Aedan Blazingtree]

    avatar
    DC : Alexander Lightwod
    Groupe : Enfants de Lilith

    Messages : 30
    Date d'inscription : 24/06/2017
    Lun 26 Juin - 21:20
    « ft Aedan & Arthur »
    The light in my Darkness
    Le Pandémonium. C'était un club de nuit fréquenté majoritairement par les  Créatures Obscures. J'y avais donc tout à fait ma  place. Je savais que ce club appartenait à Magnus, mais je savais également qu'il n'y était pas ce soir. Alors, vous vous demandez certainement  pourquoi j'y suis. Magnus ne sait pas encore que je suis en ville, il est possible cependant qu'il le sache après ce soir, mais je préfère attendre un peu avant d'aller le voir. Il m'a manqué naturellement, c'est le plus cher ami que j'ai, mais je ne lui ai pas  encore raconté ce qu'il s'est passé pour moi il y a dix ans et j'ai peur qu'il m'en veuille de ne pas lui en avoir parlé.  Je sais, c'est stupide, j'aurais dû lui en parler bien plus tôt, mais je voulais apprendre à me débrouiller seul avant et puis celui qui m'a fait cela pouvait être à mes trousses et je ne voulais pas faire prendre de risques inutiles à Magnus. J'ai donc préféré attendre que les choses se calment, attendre de pouvoir gérer ma nouvelle situation avant de le retrouver.

    Ce soir, j'avais envie de m'amuser un peu, de me détendre. J'avais avec moi ma canne surmontée d'un pommeau avec une tête de panthère, mais j'avais laissé mes lunettes de soleil à l'hôtel où j'étais descendu. Pour ne pas qu'on soupçonne quoi que ce soit au niveau de mes yeux, je portais des lentilles de couleur bleue. Ainsi, je passais pour quelqu'un de "normal". Oh bien sûr je ne pense pas réussir à donner le change très longtemps, mais je ne veux juste pas attirer les regards sur moi, parce que même si je ne peux les voir, je peux les ressentir et c'est tout aussi désagréable. J'étais donc entré dans le club et, presque immédiatement, la musique envahit ma tête, de ce fait je me sentais un peu étourdi. Je m'y attendais bien sûr, il me fallait juste un peu de temps avant de reprendre le contrôle de mes sens.

    Lorsque ce fut fait, je me concentrais sur les bruits m'indiquant où pouvait se trouver le comptoir puis je m'y dirigeais. Je n'avais pris que très peu d'alcool dans toute mon existence, je n'en aimais pas particulièrement le goût. Ce soir, je me décidais néanmoins pour un Martini. Une fois ma boisson entre les  mains, je me détournais pour aller sur un des canapés ou des sièges qui devaient se trouver quelque part. Chemin faisant, je bousculais quelqu'un et l'ensemble de mon verre se renversa sur lui. Bon...tant pis pour le Martini.

    - Mince, je suis navré. Vous n'avez rien, ça va ? Je suis vraiment désolé.

    Je devais crier pour que la personne que j'avais bousculé m'entende, mais j'étais réellement désolé.  Je savais bien que quelque chose comme ça allait arriver dans la soirée, mais je ne pensais pas que cela se produirait dès le début.

    « When you feel my heat, look into my eyes, it's where my demons hide »

    Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    DC : Ianthe O'Connor
    Groupe : Enfants de Raziel
    Messages : 105
    Date d'inscription : 16/06/2017
    Localisation : Institut de New-York

    Voir le profil de l'utilisateur




    Aedan Blazingtree
    Enfant de Raziel
    Lun 26 Juin - 21:43
    « ft Arthur & Aedan »
    The light in my Darkness
    [size=13]Le Pandemonium… Aedan adorait cet endroit car il y avait toujours des personnes fort intéressantes à rencontrer. Des vampires, des boules de poils… de tout en fait et cela lui importait peu vu que généralement, il ne venait que pour s’amuser et peut-être finir dans un logement qu’il ne connaissait pas pour passer la nuit. Ici aussi, il rencontrait la personne qui le fournissait… mais ce soir, il n’était pas là pour affaire (il venait de régler ce problème et tout se trouvait à l’abri dans son sac) non, juste pour draguer et son dévolu venait de se jeter sur une ravissante jeune femme à qui il lançait des oeillades depuis quelques minutes, lui offrant même un verre et… YES ! Elle venait de se lever, sans doute pour venir faire plus ample connaissance quand… patatra. Le contenu d’un verre venait de se renverser sur lui, ruinant au passage son t-shirt obtenu à un concert de Bon Jovi et surtout, ses chances de conclure avec la ravissante créature qui allait finalement s’installer ailleurs, le laissant avec un fils de macaque en train de se confondre en excuses.

    « Mais je m’en tamponne de tes excuses ! Tu pouvais pas regarder devant toi comme tout le monde ? » jurait-il, clairement pas décidé à rester calme. « On n’a pas idée de laisser des empotés pareils rentrer ici. À ton âge, on reste tranquillement chez soi à regarder les Feux de l’Amour, papy ! »

    Le respect ? Oui, il l’avait mangé et alors ?! Un vieux venait de lui niquer sa chance d’aller jouer au Twister avec une créature de rêve, il n’allait certainement pas lui passer de la crème pour jouer le type sympa alors qu’il n’avait qu’une envie, lui flanquer son pied au cul. Puis c’était quoi cette canne ? Encore un bourge qui pense se donner un genre en se présentant comme ça ? Même la musique qui leur vrillait les tympans ne devait pas vraiment masquer le fait que son ton était tout sauf aimable.

    « T’as intérêt à me payer le nettoyage, déjà que tu viens de ruiner ma soirée, tu me dois ça et un nouveau truc à boire. »

    Il abusait ? Non ! Jamaiiis !

    « C’est quoi ton nom ? Que je connaisse l’identité du plus grand crétin de cette ville. »


    Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    DC : Alexander Lightwod
    Groupe : Enfants de Lilith

    Messages : 30
    Date d'inscription : 24/06/2017
    Lun 26 Juin - 22:08
    « ft Aedan & Arthur »
    The light in my Darkness
    S'il y a une chose que je détestais, c'était le manque de respect. Et cet individu face à moi en faisait étalage. Certes, je l'avais bousculé, mais je ne l'avais pas fait exprès, de plus je m'étais excusé. Au lieu de s’énerver ainsi qu'il le faisait, il lui suffisait juste de me répondre quelque chose du style "ce n'est pas grave, ce n'est que du tissu" ou bien je ne sais pas moi. Quoi qu'il en soit, il était inutile qu'il hurle de la sorte comme un goret qu'on égorge. Je demeurais cependant stoïque, le laissant débiter son flot de paroles. J'avais décidé de ne pas m'énerver, oui, je l'avais décidé, d'abord ce n'était pas dans mon tempérament et puis ce gamin ne méritait pas que je me mette la rate au court-bouillon pour lui. "Tu ne pouvais pas regarder devant toi ?" je proteste, je l'ai fait, bon je n'ai rien vu, mais je l'ai fait quand même. Regarder Les Feux de l'Amour ? C'est quoi ce truc ? Oh si, je crois que j'en ai entendu parler déjà. Je n'ai pas la télé alors ça va être compliqué. "Papy" ? Sale mioche.

    J'avais réussi à conserver mon calme jusqu'à présent et puis, je ne voulais pas mettre de sang sur les murs du club de Magnus, il ne serait pas content. Je respirais profondément et comptais mentalement jusqu'à sept. Un moyen comme un autre de conserver mon calme. C'est d'une voix aussi froide que la banquise que je pus enfin en placer une.

    - Tu as fini ? Ou alors tu comptes encore te plaindre ? Je t'ai bousculé, MON Martini s'est renversé sur toi, la seule chose que je peux éventuellement te devoir c'est le nettoyage de ton t-shirt. Je ne sais pas qui est ton Bon Jovi et sincèrement, je m'en moque. Si ta soirée est ruiné, c'est que tu t'y prends comme un manche et que tu n'as pas besoin de moi pour te prendre un râteau. Alors maintenant gamin, tu vas descendre de tes grands chevaux et te calmer.

    Je sorti une carte de visite de ma poche intérieure et la tendis au type en face de moi.

    - Si tu sais lire, tu as mon nom et mon numéro de portable sur cette carte. Si tu ne l'as pas encore appris à l'école, alors attends d'être passé en classe supérieure, avec un peu de chance, ce sera au programme. Maintenant comme tu ne veux pas de mes excuses, et bien je n'ai plus rien à faire devant toi.

    Je m'apprêtais à partir, mais je fis demi-tour et revint près du gamin pour lui murmurer quelques mots à l'oreille.

    - Au fait...changes-toi tu pues le Martini.

    Et je m'éloignais doucement dans la foule. Moi provocateur ? Non...bon juste un peu alors.

    « When you feel my heat, look into my eyes, it's where my demons hide »

    Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    DC : Ianthe O'Connor
    Groupe : Enfants de Raziel
    Messages : 105
    Date d'inscription : 16/06/2017
    Localisation : Institut de New-York

    Voir le profil de l'utilisateur




    Aedan Blazingtree
    Enfant de Raziel
    Dim 2 Juil - 12:41
    « ft Arthur & Aedan »
    The light in my Darkness
    Un jour, il allait sérieusement avoir des ennuis à force de chercher les autres en leur manquant de respect. Mais ce n’était pas de sa faute s’il détestait les étrangers, ne plaçant sa confiance qu’entre les mains de son parabatai… sa lumière dans ce monde qui, quand il était seul, était encore en noir et blanc quand il n’avait pas autre chose dans les veines que du sang pur. Pourtant, ce mec lui coupait le sifflet parce que merde ! Il avait du répondant et surtout, la mâchoire d’Aedan manquait de se décrocher en entendant que ce mec, ce VIEUX mec ne connaissait pas Bon Jovi ? Mais… mais merde alors ! Ce n’était pas possible quand même !

    « Mais… mais comment vous pouvez pas connaître... » commençait-il, tellement sous le choc qu’il en oubliait de râler avant de froncer les sourcils en entendant la remarque suivante. « Je ne monte pas sur mes grands chevaux ! Et je me débrouille très bien, la preuve, moi contrairement à vous et vos airs de pucelle, j’arrive à rentrer chaque soir avec quelqu’un quand un empoté ne me renverse pas son verre sur la trogne ! »

    Oui, il utilisait des vieilles expressions et alors ?! Et le mec en rajoutait une couche en lui tendant sa carte de visite, mettant en doute sa capacité à savoir lire correctement. Oh ! Il était jeune mais il ne fallait peut-être pas pousser mémé dans la chantilly ! Il prenait donc rageusement la carte, regardant le type s’éloigner, puis revenir et lui souffler quelques mots au creux de l’oreille. Espèce de… il le cherchait ! Il le cherchait c’était une évidence ! Il était même carrément en train de le mettre au défi et une fois sa stupeur passée, le jeune shadowhunter affichait le sourire qu’il avait typiquement quand il rentrait dans son mode ‘jeu’ concernant les autres êtres humains, suivant donc le sillage emprunté par l’adulte alors qu’il retirait cette chemise toujours ouverte au dessus de son t-shirt, s’installant non-loin – en face en réalité – de ce gaillard où il se débarrassait sans pudeur de son haut souillé, le balançant sur la table avant de tirer une chaise et remettre sa chemise parce que bon… manquerait plus que ça, de se faire dégager pour atteinte à la pudeur.

    « Puisque vous le proposez si gentiment, je vous laisse le droit de laver cette petite merveille. Ne me remerciez pas pour cet honneur, je sais que vous devez être ému de vous voir assigner cette tâche. »

    Et de rajouter ce qui allait le faire se sentir con dans quelques instants :

    « Comme vous pouvez le voir, c’est une pièce rare… alors faites très attention. Je n’arriverais pas à le retrouver. » et en passant, il hélait un serveur et annonçait une nouvelle commande : « Un martini pour mon ami, et votre cocktail le plus fort pour moi. »

    Ami ? Qui avait dit qu’il était sans gênes ?



    Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    DC : Alexander Lightwod
    Groupe : Enfants de Lilith

    Messages : 30
    Date d'inscription : 24/06/2017
    Dim 2 Juil - 13:13
    « ft Aedan & Arthur »
    The light in my Darkness
    Arthur, respire, tout va bien, reste cool, ça ferait tâche sur ton CV si tu t'énervais. Bon d'accord, je n'ai pas besoin de CV vu que je n'ai pas besoin de postuler à un emploi, mais quand même. Le mioche ne se démontait pas, il était étonné que je ne connaisse pas ce Bon Jovi, je ne peux pas connaître tous les musiciens, surtout s'ils faisaient de la musique que je n'écoutais pas particulièrement. Je haussais un sourcil devant son "insulte". Airs de pucelle...sérieusement ? Il n'avait pas trouvé mieux ? Un sourire amusé se dessina sur mes lèvres, il me faisait penser à un chaton qui feulait en agitant ses griffes devant une "menace".

    - Pucelle ? C'est tout ce que tu as trouvé comme insulte ? Ouah, je ne sais pas si je vais m'en remettre. Et de toute façon, comment tu peux savoir si je ne réussi pas à partir avec quelqu'un ? Je viens à peine d'arriver dans ce foutu club, alors n'affirme pas des choses que tu n'as pas encore pu vérifier. Quant à ton Bon Jovi, contrairement à ce que tu sembles penser, ce n'est pas un crime de ne pas le connaître. Je suis certain que je peux te nommer des artistes que tu ne connais pas. Et ce n'est pas sur la trogne, mais sur ton t-shirt que mon verre s'est renversé.

    Sur une dernière provocation, je m'étais éloigné de lui. C'était dans ces moments-là où je regrettais vraiment de ne pas pouvoir voir. Cela aurait été tellement amusant de voir sa tête. Enfin, je ne peux que l'imaginer, bien que je ne sache pas du tout à quoi il ressemble et je ne pense pas que ce soit une bonne idée de lui demander si je peux lui toucher le visage pour le savoir. Je m'installais tranquillement à une table quand une odeur de martini se fit sentir. Ah tiens, le gamin 2, le retour. Il balança son t-shirt et débita un flot de paroles pompeuses qui me fit hausser un sourcil.

    - Tu ne prends jamais de pause toi ? Je t'ai dit que je te devais, à la limite, le nettoyage de ton t-shirt, mais je ne vois pas vraiment où est l'honneur là-dedans. Enfin bref. Je le nettoierai et je le ramènerai ici dans trois jours. Tu n'auras qu'à venir le récupérer.

    J'avais entendu le bruit du tissu, donc je savais quand il avait enlevé son t-shirt, mais je doutais sincèrement qu'il soit resté torse nu, vu l'endroit dans lequel nous nous trouvions. Le début de sa phrase me fit me crisper. Non, je ne voyais pas, je ne le pouvais pas, mais il est vrai qu'il ne le savait pas. Seulement, faites-moi confiance, il allait le savoir. Je penchais doucement la tête sur le côté.

    - Ah bon parce qu'on est amis maintenant ? Bien puisque c'est cela, autant que je me mettes à l'aise, n'est-ce pas ? C'est toujours ce que l'on fait entre amis.

    J'étalais ma canne sur le sol et enlevais les lentilles de mes yeux puis je tournais mon visage vers le type, il pouvait ainsi voir ma rétine brûlé.

    - Malheureusement, je ne peux pas voir la beauté de ton t-shirt, alors tu m'excuseras de ne pas m'extasier.

    Je poursuivais sur une voix un peu triste.

    - Cela fait dix ans que je ne peux plus voir la beauté des choses.

    Ne voulant pas montrer ce spectacle peu ragoûtant trop longtemps, je remis mes lentilles en place et pris le verre que le serveur amenait, je le remerciais d'un signe de tête et attendais la réaction du jeune en face de moi.

    « When you feel my heat, look into my eyes, it's where my demons hide »

    Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    DC : Ianthe O'Connor
    Groupe : Enfants de Raziel
    Messages : 105
    Date d'inscription : 16/06/2017
    Localisation : Institut de New-York

    Voir le profil de l'utilisateur




    Aedan Blazingtree
    Enfant de Raziel
    Dim 2 Juil - 14:05
    « ft Arthur & Aedan »
    The light in my Darkness
    Chier. Ses réponses étaient toutes bonnes – même s’il restait sur le cul de savoir que quelqu’un pouvait réellement ne pas connaître Bon Jovi, ou Credence, ou enfin voilà quoi… et il ne trouvait rien à dire. Bah… il s’était déjà bien égosillé de toute manière et c’est pour cette raison qu’il l’avait juste regardé partir, avant de le suivre et refiler son t-shirt en agissant… comme un crétin. Enfin non, Keren dirait qu’il avait dépassé ce stade depuis belles lurettes… mais vu qu’il n’était pas là, il ne pouvait pas le gronder comme un enfant et il agissait en conséquences, ravi d’entendre que son tee allait être propre comme un sou neuf d’ici quelques jours. Bon soyons franc, en réalité il se ficherait de n’importe quel autre t-shirt, mais son père était fan de ce groupe de son vivant, et porter quelque chose comme ça lui donnait l’impression de l’avoir avec lui.

    « Je suis increvable. Mais si tu veux essayer de remporter ce défi très difficile qu’est le fait de m’avoir à l’usure, grand bien te fasse. »

    Alors il s’était mis à l’aise, hochant la tête lentement quand l’autre homme parlait de se mettre à l’aise. Il pouvait bien faire ce qu’il voulait, Aedan n’était pas le genre à s’encombrer de formalités et autres conneries après tout, la preuve était son comportement en ce moment en réalité. Pourtant, quand ce « à l’aise » s’avérait être retirer des lentilles de contact pour se retrouver face à des rétines en piteux état, entendez par-là ‘brûlées’, le jeune homme en perdait son latin, son russe et même son lama pour sentir ses joues devenir carmin en comprenant qu’il venait de faire de belles boulettes. Il pouvait pas savoir aussi ! Ce n’était pas marqué ‘attention en quête de chien guide’ sur le front de ce mec, autrement il aurait direct opté pour simplement accepter les excuses sans agir comme un connard. Parce que être un fils de pute avec les valides, c’était une chose, avec un mec qui souffrait d’un handicap, on atteignait un autre level de saloperies.

    Le verre arrivant, Aedan en avalait une bonne rasade avant de trouver quoi dire, bien que son regard soit en train d’étudier longuement son vis-à-vis, comme il en avait plus l’habitude avec ceux qu’il ne connaissait pas.

    « On m’a souvent dit que j’allais me cramer la rétine avec ma manie de fixer les gens, je pensais pas que c’était un fait… j’vais commencer à faire gaffe. »

    Mieux valait tenter de plaisanter pour briser la glace, même s’il se grattait nerveusement la tête en pensant encore à son comportement.

    « J’suis désolé… je sais pas vraiment comment me comporter avec les gens, c’est pour ça que je leurs parle pas normalement, dans la mesure du possible. » puis de demander, plus posé, mais parlant assez fort pour passer outre la musique : « Comment c’est arrivé ? »



    Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    DC : Alexander Lightwod
    Groupe : Enfants de Lilith

    Messages : 30
    Date d'inscription : 24/06/2017
    Dim 2 Juil - 14:37
    « ft Aedan & Arthur »
    The light in my Darkness
    Lorsque j'ai demandé à ce type s'il ne prenait jamais de pause, c'était une question rhétorique, elle n'entraînait donc pas de réponse, mais il semblerait qu'il ait tout de même décidé de répondre Je ne pus m'empêcher de rouler des yeux. Je n'avais pas spécialement la moindre envie de remporter le remporter le moindre défi contre lui, cela n'en valait pas vraiment la peine.

    - Non, merci, ça ira.

    Je me doutais bien que la révélation de ma cécité allait amener un froid dans la conversation, mais je n'avais pas fait cela pour le mettre mal à l'aise, quoi que c'était assez amusant, non c'était simplement pour qu'il arrête avec ses "tu vois" ou bien "comme tu peux le voir", je sais que c'est une expression courante, mais elle me renvoie toujours à mon infirmité et c'est très désagréable. Je ne m'attendais néanmoins pas à ce qu'il fasse preuve d'un humour...de merde, disons-le franchement. L'humour c'est sympa pour dédramatiser une situation, mais il faut que la blague soit bonne, là...c'était loin d'être le cas. Je saisi l'arrête de mon nez entre mon pouce et mon indexe, sentant une migraine poindre. Je fermais les yeux devant tant de stupidité, mais je ne répondis rien, il n'y avait de toute manière rien à répondre. J'ouvris à nouveau les yeux et fixais mon vis-à-vis puis je haussais les épaules en esquissant un petit sourire.

    - Accepter les excuses des gens quand elles sont sincères est un bon début, tu ne crois pas ?

    J'avalais à mon tour un peu de ma boisson quand il me demanda comment c'était arrivé. Je posais mon verre sur la table et pris mon temps avant de répondre.

    - Il y a dix ans, je suis tombé amoureux d'une femme, tu aurais dû la voir, elle était sublime, et sa beauté n'était pas qu'extérieure, elle était belle aussi à l'intérieur et...elle me rappelait ma propre femme, décédée depuis plusieurs années déjà. Bref, j'ai commencé à la courtiser. Elle en semblait enchanté, seulement ce que je n'avais pas prévu, c'était qu'elle était également un objet de convoitise pour un démon très puissant. Il n'a pas apprécié que je tente de la lui piquer. Il l'a donc tué sous mes yeux et, pour être certain que ce soit la dernière chose que je vois, il me prit ma vue, s'assurant que je ne pourrais jamais la récupérer avec un sort ou une potion.

    Je repris une autre gorgée.

    - A propos, je m'appelle Arthur Carron.

    Oui, si nous étions partis pour parler, autant se présenter, non ?

    « When you feel my heat, look into my eyes, it's where my demons hide »

    Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    DC : Ianthe O'Connor
    Groupe : Enfants de Raziel
    Messages : 105
    Date d'inscription : 16/06/2017
    Localisation : Institut de New-York

    Voir le profil de l'utilisateur




    Aedan Blazingtree
    Enfant de Raziel
    Dim 2 Juil - 14:58
    « ft Arthur & Aedan »
    The light in my Darkness
    Le pauvre homme en face de lui avait l’air carrément dépité face à ses (pitoyables) tentatives d’humour… Aedan n’y pouvait rien, il était d’une stupidité affligeante quand il s’y mettait et disons que là, conscient d’avoir fait des boulettes depuis le début, il risquait plus encore de les enchaîner et ce n’était pas pour le rassurer non plus. Alors il soufflait de soulagement en allant sur autre chose que son comportement, hochant la tête avant de souffler.

    « Oui sans doute. Mais les excuses, que ce soit envers moi ou les autres, je suis pas fan. S’excuser, c’est s’avouer inférieur à un autre. »

    Dans son esprit une fois encore. Cela n’avait aucune valeur générale. Par la suite, il écoutait en tout cas avec beaucoup de révérence ce que pouvait dire en cet instant celui à qui il avait eut envie d’arracher les yeux quelques instants plus tôt – blague pourrie oui, mais lui seul l’entendait cette fois – une grimace passant sur ses traits en entendant le récit ayant amené à ce que cette personne perde l’usage d’un sens somme toute précieux dans la vie de tous les jours. Bordel… les démons étaient vraiment des fils de pute… wait… il a dit démon au fait ! Donc ce type il n’est pas… ? Curieux, son regard se baladait encore sur l’autre homme et il remarquait enfin un détail qui aurait dû lui sauter aux yeux. Des mains palmées. Son esprit bien qu’alcoolisé misait donc sur un sorcier, et ceci expliquait cela concernant sa connaissance du monde obscur.

    « Ce n’est pas prudent de parler de ça à un inconnu, sorcier. Si j’avais été un terrestre, tu passerais pour un fou. Les démons sont en tout cas fidèles à leur réputation, il faut être particulièrement cruel pour condamner quelqu’un de cette manière. À ta place, je serais devenu complètement maboule. »

    Il aurait remué ciel et terre pour retrouver le démon et l’étriper jusqu’à ce qu’il demande grâce, et il aurait trouvé un moyen oui. Il avait toujours rêvé de dépecer l’une de ces choses lentement, avec un cure-dent ou une aiguille si fine qu’il mettrait des semaines à écorcher la personne. Quoi ? Il s’ennuyait la nuit parfois, alors il pensait à des moyens de torture.

    « Arthur Carron ? Ça ne sonne pas très américain. D’où est-ce que vous venez ? »
    demandait-il, curieux, avant de lui aussi déclamer son identité. « Aedan Blazingtree. Shadowhunter. »

    Après tout, il savait que ce ‘Arthur’ était sorcier, alors autant se dévoiler aussi, et il n’était pas en mission… bien qu’il se fiche de la sécurité en général de toute manière.



    Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    DC : Alexander Lightwod
    Groupe : Enfants de Lilith

    Messages : 30
    Date d'inscription : 24/06/2017
    Lun 3 Juil - 13:51
    « ft Aedan & Arthur »
    The light in my Darkness
    Même si c'était un point de vue qui se défendait, je n'étais pas spécialement d'accord avec sa manière de penser. S'excuser envers quelqu'un, reconnaître ses torts, ce n'est pas une preuve de faiblesse pour moi, ce n'est pas se montrer inférieur, bien au contraire. Il faut beaucoup de cran pour reconnaître qu'on a eu tort. Cette relation de domination / soumission entre les individus était complètement stupide, certaines créatures obscures se pensent au-dessus des Terrestres, je ne suis pas d'accord et bien sûr, je ne parle pas des Shadowhunters qui sont si suffisants qu'ils se pensent au-dessus de tout le monde. Non, je ne suis pas fan des Shadowhunter, mais cela ne m'empêche pas de discuter avec eux.

    - C'est un point de vue qui se défend, mais je ne pense pas comme toi. Je trouve au contraire qu'il faut beaucoup de courage pour reconnaître qu'on a eu tort et s'en excuser, ce n'est pas une preuve d'infériorité, bien au contraire.

    Ce qu'il dit ensuite me fit hausser un sourcil puis rire franchement. Lui ? Un Terrestre ? Non, mais sérieusement, il puait le Shadowhunter à des kilomètres à la ronde. Je calmais un peu mon hilarité avant de lui répondre.

    - Oh je t'en prie. Je suis peut-être aveugle, mais je ne suis pas stupide, j'ai assez côtoyé de Shadowhunters dans ma vie pour savoir quand je suis en présence de l'un d'eux. Par ailleurs, des Terrestres ? Ici ? Tu avoueras que ce n'est pas vraiment très courant. Quant à ma raison...c'est vrai que j'ai eu peur qu'elle m'abandonne à un moment donné, mais heureusement, j'ai réussi à dépasser tout ça, je me suis jeté à corps perdu dans la sorcellerie, travaillant sur des sorts, des potions, j'ai même espéré changer un peu ma condition, mais je me suis vite rendu à l'évidence. Il voulait que je demeure aveugle pour le reste de mon existence. Il avait bien calculé son coup. Cela n'aurait servi à rien que je parte en guerre contre lui. Je ne vois plus rien, la seule chose que je puisse faire à peu près correctement, c'est me défendre. Voilà pourquoi depuis dix ans, j'évite les combats. Je n'attaque jamais.

    Bien sûr que j'avais eu envie de me venger de ce démon, mais d'abord, il était vraiment très puissant et ensuite, je ne savais même pas son nom et enfin...je savais que je n'aurais pas fait le poids, alors c'est peut-être lâche, mais c'est comme ça.

    - En effet, je ne suis pas d'ici, je suis né à Paris un peu avant la Révolution. Et bien enchanté Aedan, et oui, j'avais raison, tu es bien un Shadowhunter.

    Voyez, je suis aveugle, mais je sais encore reconnaître un Shadowhunter quand j'en ai un en face de moi. J'avalais quelques gorgées de ma boisson, puis, levant les yeux vers Aedan, je lui posais une question qui me trottait dans la tête.

    - Je vais peut-être te paraître un peu direct, tu vas peut-être trouver ça déplacé et je comprendrais que tu ne veuilles pas, mais...est-ce que je pourrais voir à quoi tu ressembles. Pour ça j'aurai besoin de poser mes mains sur ton visage...c'est ainsi que je vois les gens et les choses.

    « When you feel my heat, look into my eyes, it's where my demons hide »

    Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    DC : Ianthe O'Connor
    Groupe : Enfants de Raziel
    Messages : 105
    Date d'inscription : 16/06/2017
    Localisation : Institut de New-York

    Voir le profil de l'utilisateur




    Aedan Blazingtree
    Enfant de Raziel
    Ven 14 Juil - 11:35
    « ft Arthur & Aedan »
    The light in my Darkness
    « Je suppose que nos éducations nous donne des points de vue différents. Je suis trop habitué à ne compter que sur moi pour seulement penser à m’excuser envers quelqu’un si j’estime ne pas être en tort, même si un autre en souffre. »

    Mais il allait faire des efforts, parce que malgré tout, le brun était bien conscient qu’à agir de la sorte, il n’allait pas tarder à avoir de gros ennuis. Surtout avec son frère de retour à l’institut, et la façon dont il s’était blessé aux mains en frappant ce qui lui tombait sur le coin du nez. En tout cas, Aedan cessait d’y penser en entendant le rire du sorcier, qui affirmait qu’il reconnaître un membre de son espèce à des kilomètres. Enfin, c’était l’idée… et Aedan se reniflait pour voir s’il sentait quelque chose mais non… juste l’odeur de ses sels de bain à l’abricot… alors il ne comprenait pas.

    « Est-ce que je pue pour que vous sachiez juste comme ça ce que je suis ? Je me suis lavé récemment pourtant… puis mon frère d’arme dit que de toute manière, ma connerie pourrait couvrir toute odeur spéciale que je pourrais avoir… » hum ? Quoi, il avait le droit de dire des conneries, il avait déjà quelques verres dans le sang. Mais pas assez pour être ivre, merci bien. « Vous vous en tirez bien. Et je suis certains que vos sens restant ce sont assez développé pour vous permettre de vivre aussi normalement que possible de toute manière. La vengeance n’est pas toujours la solution. »

    De la part du type qui vivait avec ça dans le sang, c’était ironique bien entendu mais Arthur ne pouvait le savoir. Arthur qui lui annonçait être français et avoir connu la Révolution. Wow ! Il avait en face de lui une personne historique ! Qui pouvait se targuer de connaître quelqu’un qui était né quand le roi s’est fait raccourcir de quelques centimètres… et l’instant suivant, le jeune shadowhunter manquait de s’étouffer avec sa boisson à la demande qui lui fut faite. Sérieux ? Cela dit, une connerie lui traversait l’esprit et pour éviter à Arthur de trop se pencher, le mortel venait s’installer à ses côtés, attrapant les mains de l’autre homme pour les déposer sur son visage.

    « Pas de soucis. Mais tu sais, tu viens juste de confirmer ce que je pensais, en fait tu es un pervers qui veut tripoter les gens et se sert de ses particularités pour le faire. Bon plan. Très bon plan, je salue l’idée. »

    Un sourire amusé trahissant le fait qu’il soit en train de plaisanter bien entendu, avec le timbre de sa voix laissant passer un rire. Le tutoiement? Non mais quand on commence à se toucher le visage, on peut dire tu à la personne quand même!



    Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
    Revenir en haut Aller en bas





    Contenu sponsorisé
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    ShadowHuntersrpg :: C'est l'heure de se reposer :: Archives :: Rps-
    Sauter vers: