Intrigue #2

La peur ne doit pas gagner

☇« Cela peut être un peu bête, mais après avoir vécu plusieurs siècles, je trouvais l'idée de retranscrire les évènements dont j'étais témoin plutôt utile. Était-ce un moyen de ne rien oublier ou simplement, un moyen pour attester mon passage dans ce monde. Encore aujourd'hui, je n'en sais rien, mais je continue comme à mon habitude d'écrire ses lignes. Aujourd'hui plus que jamais, je sens que je pourrais disparaître. Moi qui avais l'habitude de protéger mes amis, sans pour autant me mêler aux guerres de ce monde. Je suis pour la première fois un acteur actif de cette nouvelle bataille. Je ne sais pas si je dois maudire les shadowhunters pour avoir créé le plus grand tueur de créature obscur, ou les remercier de m'avoir amené Alexander. Moi le grand Magnus Bane, je suis encore dans le doute au sujet de l'avenir de la vie sur cette terre. Seulement, je vais tout de même vous conter les évènements. Tout en espérant que si je devais disparaître avant la fin, quelqu'un prendrait ma place pour que nous ne soyons pas oubliés...
Lire plus

à adopter de toute urgence !

Coup de ❤

Rumeurs

Lorem ipsum cherche un partenaire RP! Plus d'infos par par ici.
— Un nouveau prédéfini a rejoint le bottin, ouvrez l'oeil, il paraît qu'il est dangereux !
— Lancement de l'intrigue #2, renseigner-vous pour y participer ...

Besoin d'aide?

Musique

©linus pour Epicode
En bref



 
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.


    Fiche rp pour plus de beauté
    Ven 13 Jan - 17:09 par Magnus Bane



       

       

       
    Ça doit faire au moins mille fois.

       
    Citation

       

       

       
    que j'ai compté mes doigts.

       

       
    nous sommes Prénom & Prénom et on assume.

       Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea …


    Commentaires: 6
    Derniers sujets
    Sujets similaires
    Sujets les plus actifs
    Survivor Personnages, etc
    Soutenez-nous !
    Une rose à 10
    Suite de mots
    Mon voisin du dessus
    Le flood, c'est chic!
    Simon - Rule #1 Don't Speak too much
    Twitter
    Harry Williams
    Répertoire des Avatars
    Qui est en ligne ?
    Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 2 Invités

    Aedan Blazingtree, Keren W. Zwielicht

    Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 14 le Mer 1 Fév - 2:52
    Partenaires

    créer un forum

    Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest


    Les flammes du passées se ravivent [ft. Keren]

     :: New York :: Manhattan :: Institut Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
    En ligne Aedan Blazingtree
    Enfant de Raziel
    avatar
    Groupe : Enfants de Raziel
    Messages : 50
    Date d'inscription : 16/06/2017
    Localisation : Institut de New-York

    Dim 18 Juin - 19:42



    « Les flammes du passées se ravivent  »


    Cette journée allait très mal se passer. Aedan en avait le pressentiment et pas seulement parce qu'il s'était éclaté un orteil contre son lit dès qu'il s'était levé. Non, il avait fait un cauchemar incluant ses parents et s'était réveillé en sursaut, une boule d'angoisse dans la gorge et les yeux piquants, sans parvenir à se rendormir. Trois heures durant, il avait donc lu à la lueur d'une lampe avant de décider de se lever quand même et aller prendre un encas. Ce n'était que le début de sa journée...

    Ensuite, il s'était entraîné quelques heures au combat à mains nues pour évacuer sa frustration, plongé dans l'exercice il avait faillit frapper un gamin qui avait demandé s'il pouvait lui apprendre la technique qu'il venait d'exécuter. Le môme avait eut une belle peur, et lui tout le mal du monde à expliquer aux adultes qu'il n'avait pas agressé le gamin mais simplement été surpris de le trouver là alors que quand il était arrivé, la salle était encore vide. Résultat, il avait quand même montré à l'enfant comment faire, quand vint l'heur de déjeuner et se remplir la panse seul dans les cuisines, plutôt que de devoir affronter la masse des chasseurs de l'Institut. Ce drôle de sentiment était toujours présent... enfin en même temps, c'était l'anniversaire de la mort de ses parents, il n'était jamais très en forme ce jour-là. C'était un peu comme se retrouvé k.o à cause d'une grippe une seule journée par an, fort désagréable.

    "Blazingtree!" l'appelait soudain une voix, tandis qu'il retournait dans sa chambre pour bouquiner un peu, se retrouvant face à un instructeur.
    "Monsieur?"

    Il sentait que l'affaire était sérieuse, d'où son apparent respect.

    "Quelqu'un t'attend dans tes quartiers, je te cherchais pour te le dire. Tu devrais te dépêcher."

    "Je m'y rendais justement."

    Il aurait mieux fait de s'abstenir... et voilà pourquoi il se trouvait ici maintenant. Son frère. Ce crétin de frère. Cet étranger qui n'avait pas même fait l'effort de venir aux funérailles de leurs parents quand lui-même n'était qu'un tout petit garçon, le laissant seul membre de la famille pour leur dire adieu. Il était arrivé ici, la bouche en coeur, pour lui annoncer qu'il venait vivre ici désormais et qu'il comptait rattraper le temps perdu dans leur relation de frères, pour lui montrer le bon chemin à suivre dans la vie. Dans cette phrase, Aedan avait été fortement mal à l'aise et rapidement, le ton était monté entre les deux membres de la famille, jusqu'à ce que finalement, Aedan fiche son frère à la porte et décide de s'éloigner, se moquant de bousculer les gens, de leur hurler dessus s'ils dérangeaient. Il n'avait pas le droit de revenir jouer à la famille ici... il n'avait pas à porter le nom de Blazingtree après l'avoir ignoré toutes ces années et rien que d'y penser le mettait encore dans une rage folle...

    C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E
    Revenir en haut Aller en bas
    En ligne Keren W. Zwielicht
    Enfant de Raziel
    avatar
    Groupe : Enfant de Raziel

    Messages : 45
    Date d'inscription : 17/06/2017
    Localisation : Derrière Aedan...

    Dim 18 Juin - 21:11



    « L'apocalypse est en marche ? Non, ça serait trop simple...  »


    D'immense cernes sous les yeux et maudissant le soleil lumineux à son goût pour un début de mâtiné, Keren râlait à voix basse et inaudiblement contre celui qui avait eut la merveilleuse de l'envoyer en mission en plein milieu de la nuit. Mission de reconnaissance sans risque... c'est ça, il avait fallut qu'il tombe sur des vampires et avait par un heureux miracle pu sauver ses fesses. Bon, c'était un peu de sa faute car il était parti seul alors qu'il était sensé partir avec son parabatai... ou au moins kidnapper quelqu'un pour qu'il vienne avec lui... mais bon, il ne voulais pas partir avec quelque d'autre que son parabatai et il ne voulait pas ennuyer Aedan aujourd'hui, c'était ce qu'il c'était dit en partant la veille.

    Il savait qu'aujourd'hui, Aedan serait d'humeur massacrante et c'est pour ça qu'il n'avait pas voulu le réveiller pour qu'il vienne avec lui. Déjà que son parabatai était sujet aux insomnie, il préférait qu'il ait le maximum de chance de bien dormir pour affronter la journée. Cette journée qui était l'anniversaire de la mort des parents de Aedan.
    Il bailla, passant une main dans ses cheveux d'un air fatigué. Il lui tardait de rentrer et de le voir même s'il ne pouvait pas faire grand-chose, il pouvait au moins lui apporter un peu de soutiens. Ou accessoirement lui permettre de ce défouler sur lui quand il apprendrait qu'il était partit en mission sans lui. Keren grimaça à cette pensée alors qu'il poussait les porte pour rentrer à l'institut. Il avait vraiment besoin d'une douche avant...

    Saluant vaguement quelques « collègues », il se dirigea vers sa chambre sans même prendre le temps de ranger ses armes, les balançant sur le lit dès qu'il eut ouvrit la porte avant de filer sous la douche, appréciant l'eau chaude... un trop court moment puisqu'on frappait à sa porte.
    Soupirant, il passa une serviette autour de sa taille tout en sortant. Si on venait jusqu'ici, c'était souvent en rapport avec Aedan. A moins que le crétin qui lui avait donné sa mission voulait son rapport maintenant ? Non, vraiment. Mais à voir la tête du gars quand il remarqua qu'il était vêtu uniquement d'une serviette, ça valait largement le coup d'ouvrir la porte.

    Ah... désolé Keren, c'était juste... pour... en faite, Aedan n'avait pas l'air bien mais comme tu es son parabatai, je me demandais si tout allait bien pour lui...
    Je viens de rentrer là, j'en sais rien...
    Ah, désolé de t'avoir déranger, je te laisses...

    Il hocha la tête tout en refermant silencieusement la porte. C'était quoi ça ? Ça bavait sur Aedan sans aucune tenue et ça n'était même pas capable de ce bouger le cul pour aller voir comment il allait ? C'était vraiment n'importe quoi. C'était un shadowhunter ou une princesse ?
    Par contre, si quelqu'un remarquait qu'il n'allait « vraiment » pas bien, il fallait mieux qu'il se dépêche d'aller le retrouver. Il le sentait assez mal de toute façon...

    Il enfila rapidement un pantalon en toile noir et une chemise d'un gris sombre avant de sortir en vitesse de sa chambre à la recherche de Aedan. Il avait oublié de mettre des chaussures... Tant pis, il n'avait pas particulièrement envie de faire demi-tour là.
    Tout en réfléchissant, il cherchait dans différentes pièces avant de s'arrêtait brutalement, s'excusant quand sont arrêt soudain fit tomber la personne derrière lui qui lui était rentré dedans. Mais il avait eut l'illumination : le toit.

    Se remettant à courir, il se dirigea vers le toit, ralentissant qu'une fois en haut des escaliers afin de calmer un peu sa respiration avant d'ouvrir la porte lentement.

    Aedan ?

    Faisant quelque pas, il ne mit pas longtemps avant de le voir. L'autre gars avait raison, son parabatai avait proprement une tête à faire peur le plus hardis des vampires. Charmant...

    Que s'est-il passé ?

    Il avait la très nette impression que ça n'avait pas seulement rapport avec l'anniversaire de la mort de ses parents, même si cela ne devait pas franchement aider à rester calme. Déjà qu'il était rare que Aedan reste calme plus de deux minutes d'affilés...
    Il ne pouvait qu'espérait que ce ne soit pas quelque chose de grave.


    C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E

    _________________
    Je te vois Invité, alors souris~

    Et merci de me ramener mon dictionnaire en passant...
    Revenir en haut Aller en bas
    En ligne Aedan Blazingtree
    Enfant de Raziel
    avatar
    Groupe : Enfants de Raziel
    Messages : 50
    Date d'inscription : 16/06/2017
    Localisation : Institut de New-York

    Lun 19 Juin - 17:39



    « Où étais-tu quand le monde a encore basculé?  »


    Depuis combien de temps était-il installé ici ? Il n’en savait trop rien, mais ses poings serrés avaient fini par laisser s’incruster les traces de ses ongles dans sa peau qui était déjà rouge après avoir frappé des heures durant dans le sac d’entraînement de ce matin, en attendant que Keren daigne montrer le bout de son nez pour venir passer la journée avec lui. Keren… où diable était son parabatai d’ailleurs ? Il ne l’avait pas encore croisé et en y pensant, c’était vraiment bizarre. Normalement ils étaient littéralement fourrés ensemble du matin au soir, l’un allait chercher l’autre ou inversement, mais il n’était pas là quand il était rentré dans sa chambre ce matin et depuis, les choses s’étaient un peu trop enchaînées pour qu’il y pense avant maintenant… sans compter que vu que cette journée était mauvaise de base, c’était une sorte de tradition pour Keren de rester avec lui et de supporter son sale caractère, alors penser qu’il l’avait lâché tombé l’énerva encore plus et son poing rencontrait le sol qu’il n’attaqua que jusqu’à ce que ses os protestent et que ses jointures soient assez irritées pour saigner. Merde. Et justement, la porte derrière lui ne trouvait pas meilleur moment pour s’ouvrir mais alors qu’il s’apprêtait à dire au gêneur d’aller voir ailleurs pour trouver du calme, il reconnaissait la voix de Keren en train de prononcer son prénom, auquel il ne répondit pas, trop contrarié encore par les derniers événements et le fait qu’il n’ait pas été présent pour lui éviter de parler à son frère ou simplement comme ça, il ne voulait pas dire quelque chose qu’il pourrait regretter par la suite. Oh il serait forcément pardonné à un moment ou un autre… mais quand même, les disputes n’étaient pas ce qu’il y avait de mieux entre eux. Au lieu de parler ou insulter, Aedan s’allongeait donc tranquillement, un bras sous la tête et l’autre devant ses yeux pour se protéger du soleil, la jambe droite en train de pendre mollement dans le vide. Il avait l’habitude hein, et ne souffrait pas du vertige, autrement il aurait potentiellement des soucis, et sa prime de risque ne suffirait pas à le rattraper…

    « Ce qu’il s’est passé hein… ? » soufflait-il, un rire sardonique en train de quitter sa gorge avant qu’il n’enchaîne, incapable de retenir la remarque. « Tu le saurais si tu n’avais pas disparu sans moi je ne sais où. »

    Ce n’était pas juste, il n’avait pas le droit de l’accuser alors que les choses se seraient tout de même produites, juste avec un peu de retard par exemple.

    « Il est ici… ce sale con est ici. Aujourd’hui en plus. Je le déteste, il n’a pas le droit de revenir ici et faire comme si de rien n’était ! »

    C’était vague, mais y penser faisait remonter la rage en lui, et il en perdait ses mots.

    « Tu l’aurais entendu parler. Si il reste ici, je te jure qu’il y en a un qui va tuer l’autre. »

    C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E
    Revenir en haut Aller en bas
    En ligne Keren W. Zwielicht
    Enfant de Raziel
    avatar
    Groupe : Enfant de Raziel

    Messages : 45
    Date d'inscription : 17/06/2017
    Localisation : Derrière Aedan...

    Lun 19 Juin - 19:18



    « L'apocalypse est en marche ? Non, ça serait trop simple...  »


    Il avait ouvert la porte, appelant son parabatai et se maudissant presque aussitôt de ne pas l'avoir ouverte plus vite. Aedan avait un peu trop rapidement changé de position à son goût et il n'aimait pas ça. Qu'es-ce que cet abrutis avait encore fait ?
    Il ferma la porte devant lui, s'appuyant contre celle-ci comme pour barrer le passage à un possible casse-pieds et croisa les bras sur sa poitrine, ses yeux se plissant face à la remontrance. Il ne pouvait pas vraiment répondre à cela sans créer une dispute. Déjà parce que Aedan était d'humeur exécrable alors ce n'était pas la peine d'en remettre et couche, et ensuite parce que, même en temps normal, il était prêt à parier que son cher et tendre parabatai lui hurle dessus pendant un bon moment et le boude tout autant en apprenant qu'il était parti sans lui. S'excuser étant exclu et n'arrangerait à rien ses affaires alors il se contenta de garder le silence, attendant patiemment que Aedan daigne lui expliquer ce qui c'était passé tout en se faisant la réflexion qu'il aurait peut-être dû enquêter avant. Il était déjà en « retard »  alors un peu plus ou un peu moins n'aurait pas changer grand chose. Sauf peut-être une main cassé. Hum... il allait devoir vérifier ça après.

    Il fronça les sourcils, « Il » ? Ok, il avait un mauvais pressentiment là. Il décolla son dos de la porte, ses bras se desserrant légèrement. Techniquement, il y avait qu'une seule personne que Aedan pouvait bien détester en précisant expressivement le jour. Sauf s'il avait loupé un épisode ou deux et comme il manquait de sommeil, c'était tout aussi probable.

    Tu l’aurais entendu parler. Si il reste ici, je te jure qu’il y en a un qui va tuer l’autre.

    Décodeur Aedan enclenché... phénomène de crise décelé. Il lança un jolie « et merde » à voix basse tout en passant une main dans ses yeux, se rapprochant lentement de son parabatai. Il y avait bien une seule personne qui avait le droit a ses mots remplis de haine non feint : le frère de Aedan.
    Finalement, désherber des vampires avec lui lui aurait fait du bien... il avait raté l'opportunité là.

    Il s'approcha un peu plus, comme si de rien n'était.

    Il t'a dit ce qu'il foutait là ?

    Inutile de préciser qu'il ne voulait pas que son parabatai commette un fratricide, il n'était pas certain de pouvoir réparer cette connerie là. Sachant que Aedan allait sûrement culpabilisé même s'il « détestait » son frère, il ne laisserait pas cela y arriver, même si pour cela, il devait se jeter entre les deux frères et même si Aedan devait lui en vouloir pour un moment. Bon, ça, c'était fait.
    Se penchant rapidement, il saisit la main de son parabatai la plus proche avant de le tirer vers lui pour en examiner l'état. Avec un peu de chance, Aedan avait réussi à se réceptionner. S'il en avait pas, il serait à moitié par terre. Dans les deux cas, Keren s'en foutait, il examinait cette putain de main.

    Tu peux pas faire gaffe ? Tu va faire quoi si tu te casse la main, crétin.

    Serrant un peu plus la main de Aedan dans la sienne, il ferma le poing de sa main libre pour l'abattre sur la tête de son parabatai sans trop de violence non plus.
    Si tout allait bien, il savait à quoi s'attendre. Sinon... cela voulait dire que la situation était encore pire que tout et il allait falloir qu'il trouve quelque chose... et vite.


    C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E

    _________________
    Je te vois Invité, alors souris~

    Et merci de me ramener mon dictionnaire en passant...
    Revenir en haut Aller en bas
    En ligne Aedan Blazingtree
    Enfant de Raziel
    avatar
    Groupe : Enfants de Raziel
    Messages : 50
    Date d'inscription : 16/06/2017
    Localisation : Institut de New-York

    Sam 24 Juin - 11:48



    « Just leave me alone!  »


    Durant tout le début de sa prise de parole, Aedan n’avait pas lancé un seul regard vers Keren entre la bouderie et l’envie de ne pas lui dire une chose qu’il pourrait regretter par la suite.. mais il devinait les mouvements en tendant l’oreille et comprenant que le tissus froissé indiquait enfin que l’autre jeune approchait enfin de lui. Aedan soupirait et posait son regard sur son parabatai, le regard dur pour masquer au mieux les émotions se bousculant en réalité en lui. Ce que son aîné foutait là ? C’était compliqué… lui-même devait encore y penser, se remettre les idées en ordre pour comprendre ce que son aîné voulait réellement.

    « Il voulait que je me joigne à lui pour, et je cites : ‘débarrasser le monde de ceux qui nous nuisent’… mais je sais pas, il avait cette façon de le dire, ça m’a mis mal à l’aise. »

    Il allait y réfléchir cette nuit, pas de doute que cette histoire allait encore lui filer une insomnie et il serait avec une dose de café immense le lendemain. Puis il déciderait sans doute d’aller voir son frère pour tenter de lui faire éclaircir les choses, car il se serait calmé, avant de réagir en conséquence. Enfin de toute manière, il en fallait généralement pour que les sens de Aedan se mettent en alerte, et si cela arrivait dans cette situation précise, il ne doutait pas qu’il y avait une bonne raison… alors son frère allait l’avoir sur le dos, mais pas en conscience… non, le plus jeune Blazingtree allait espionner son aîné.

    Soudain, l’une de ses mains fut saisie et il arrivait heureusement à retrouver son équilibre alors qu’il avait été à deux doigts de se casser la figure, baissant les yeux en se retrouvant examiné à cause de l’état de sa main abîmée. Halala… Keren était vraiment pire qu’une mère poule… pas étonnant qu’il le considère comme étant le seul réel membre de sa famille.

    « J’en ai rien à foutre de ma main ! Ça se soigne et je pourrais toujours me battre. »

    Et comme souvent dans ce cas, Keren lui flanquait un ‘coup de poing’ sur le crâne… parfois cela le faisait rire, aujourd’hui, l’agacement d’Aedan ne fit que s’accroître et sa réponse se présentait par sa façon de repousser avec force son parabataï, non sans lui envoyer son poing dans la figure pour toute réponse.

    « Fout moi la paix bordel ! »

    C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E
    Revenir en haut Aller en bas
    En ligne Keren W. Zwielicht
    Enfant de Raziel
    avatar
    Groupe : Enfant de Raziel

    Messages : 45
    Date d'inscription : 17/06/2017
    Localisation : Derrière Aedan...

    Sam 24 Juin - 19:24



    « C'est ça, rêve toujours  »


    « Débarrasser le monde de ceux qui nous nuisent », malheureusement, il connaissait un peu trop bien ce discours à son goût et il n'aimait pas ça, mais alors pas du tout. D'ailleurs, ça lui faisait penser qu'il n'avait pas tenue au courant son cher et tendre parabatai de la défection de deux de ses charmants cousins... bah, au point où il en était, il pouvait bien attendre encore un peu, ils avaient d'autres chats à fouetter et puis, ce n'était pas les affaires de Aedan mais uniquement les siennes. Et puis, c'était tout récent après tout... Juste un ou deux jours...
    Et oui, il aimait bien s'occuper des affaires et des problèmes de Aedan, mais il n'aimait pas que ce dernier soit préoccuper par ses problèmes. Quand son parabatai allait s'en rendre compte, il allait plus que certainement le sentir passer... alors, le plus tard serait le mieux. En tous cas, il allait surveiller l'aîné des Blazingtree d'un peu plus près lui...

    Ne voulant pas rajouter de l'huile sur le feu ou encore s'aventurer en terrain glissant, il opta un repli stratégique en s'occupant directement du cœur du problème en examinant la main de son partenaire. Comme il le pensait, il ne c'était pas loupé encore... même si le connaissant -et s'il était arrivé plus tard- cela aurait pu être pire. Il poussa un léger soupire, abattant son poing presque avec légerté sur la tête du brun. Il ne faisait vraiment pas attention à lui, il avait vraiment l'impression d'être une nounou parfois. Ou pire... sa mère.
    Il secoua vaguement la tête à cette pensé plus que déshonorante pour lui mais n'eut pas vraiment le temps de pousser un examen approfondis que le « gamin » se rebella. Foutu patient... et Keren avait tout sauf la patience quand il s'agissait de la santé de Aedan. Autant physique que mental d'ailleurs... non, il ne plaisantait pas avec ça. I

    l en avait rien à foutre de sa main... ben voyons, le contraire l'aurait étonné de toute façon. Sauf que lui n'en avait pas rien à foutre et haussait actuellement un sourcil, dubitatif. Oui, il attendait là... et il commençait d'ailleurs sérieusement à s'inquiéter.
    Quand il fut repousser, il recula de quelques pas, attendant la suite tout en se préparant à parer un éventuel coup qu'il espérait recevoir en quelque sorte . Oui, dit comme ça, on aurait pu dire qu'il était maso... mais non, il s'assurait juste du bon fonctionnement mental de son frère d'arme alors, il fut plus soulagé que déçu de recevoir un coup dans la figure qu'il para habilement, reculant quand même d'un pas pour encaisser le choc. Ce n'était pas comme si Aedan avait une force de fillette après tout.

     Fout moi la paix bordel ! 

    C'est ça.
    Il avait signé, c'était pour en chier. Ils étaient parabatai, ce n'était pas pour qu'il le laisse tranquille à défoncer les murs. En plus, c'était à lui de réparer les trucs après et ça, c'était bien chiant alors il préférait l'éviter autant que possible.

    Avec un coup pareil ? Je suis mort de trouille là.

    Et pas vraiment dans le bon sens du terme, bien entendu. Aussi, il répondit avec un coup vers l'abdomen de Aedan. Oui, il comptait bien l'épuiser et le laisser à moitié mort sur le toit de l'institut. Enfin, ils serait tout les deux à moitié mort sur le toit de l'institut s'ils se battaient sérieusement mais au moins, ça aurait le mérite de défouler un bon coup Aedan et de le forcer à penser un peu à autre chose avant qu'il ne fasse une focalisation trop forte sur l'autre abrutis de sa famille.
    Et puis, ça faisait toujours moins mal que de taper dans les murs... sans compter que ça ne foutait pas de sang partout et donc, qu'ils ne seraient pas obligés de laver après.

    Il fallait bien plus que de le repousser aussi faiblement pour venir à bout de Keren, surtout quand il manquait de sommeil et que son parabatai était dans une humeur massacrante.

    C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E
    Revenir en haut Aller en bas
    En ligne Aedan Blazingtree
    Enfant de Raziel
    avatar
    Groupe : Enfants de Raziel
    Messages : 50
    Date d'inscription : 16/06/2017
    Localisation : Institut de New-York

    Dim 25 Juin - 18:34



    « Ce qui a trop été retenu explose...  »


    Si on lui demandait, Aedan n’avouerait pas qu’il aimait bien quand Keren s’occupait de lui de cette façon. Après tout, quand on perdait ses parents si jeunes, sans avoir d’autre famille de sang pour nous prendre et nous parler d’eux, le sentiment d’abandon s’installait assez rapidement même quand on finissait chez des gens aimants. On développait parfois quelques soucis si personne n’avait réagit à temps aux signaux d’alarmes, et c’est ainsi que le jeune homme était devenu ce qu’il était maintenant, un être qui était pire qu’un gosse, mais qui se raccrochait à ses réels proches comme à des bouées… et Keren c’était clairement la figure qui représentait le mieux son ancrage, même s’il devait parfois désespérer d’avoir accepté d’être relier à lui pour le restant de ses jours. Lui ne regrettait pas de l’avoir comme parabatai, mais souvent il plaignait l’autre jeune qui devait se farcir son existence tous les jours, et dans ces moments là, il s’énervait et décidait, comme maintenant, de le frapper. Peut-être qu’il espérait qu’ainsi, un jour il trouverait un moyen de briser leur serment… ou qu’il le testait en permanence pour s’assurer que contrairement à ses parents, il n’allait pas disparaître un beau jour, le laissant seul à attendre devant une cheminée, pour voir quelqu’un arriver et lui annoncer la mauvaise nouvelle.

    « Ne te fout pas de moi, Keren. Peut-être que tu devrais être mort de trouille oui. Peut-être que tu devrais me prendre au sérieux au moins une fois dans ta vie. »

    Et sur la fin, chaque mot était ponctué d’un nouvel assaut, mais plus le temps passait, moins il voyait son parabatai, plus il visualisait au contraire son frère aîné, ce monstre d’égoïsme et de traîtrise qu’il avait appris à détester de plus en plus au fil des ans.

    « T’avais pas le droit de partir sans moi ! Tu devais rentrer quand ils sont morts ! Et veiller à ce qu’on s’en sorte bien ! Tu n’as rien fait ! Même pas un courrier ! Tu t’en fichais de ce que je devais ! Je veux que tu meurs aussi ! J’aurais voulu que tu meurs à leur place ! Ils ont honte de toi j’en suis certain ! »

    Keren était définitivement oublié quand il lâchait sa dernière phrase, alors qu’il ne s’inquiétait déjà plus de savoir où il frappait cette forme vague et si il l’atteignait seulement d’ailleurs.

    « TU N’AS PAS LE DROIT DE PORTER LE NOM DE BLAZINGTREE ! »



    C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E
    Revenir en haut Aller en bas
    En ligne Keren W. Zwielicht
    Enfant de Raziel
    avatar
    Groupe : Enfant de Raziel

    Messages : 45
    Date d'inscription : 17/06/2017
    Localisation : Derrière Aedan...

    Dim 25 Juin - 19:22



    « On s'occupera de ça ensemble »


    Le prendre au sérieux ? Oh, là, il le sentait assez mal... et il n'eut pas le temps de chercher si son sentiment était le bon ou non, un coup de la part de son parabatai lui répondant rapidement, le forçant à parer le coup en vitesse. Il ne prit donc même pas le temps de répondre à l'accusation. De toute façon, il n'était même pas sûr que Aedan soit en état d'écouter une possible réponse à ça.
    Il grimaça sous l'impact, reculant d'un pas en le toisant. Il semblait que ça allait être pire que prévu... s'il aurait pu, il aurait soupiré, mais son adversaire ne lui laissait pas le temps.

    Il ne répliquait même pas aux coups alors que ces derniers se faisaient plus rapide. D'ailleurs, il avait même plus l'impression d'exister aux yeux de son partenaire et ce demandait bien où celui-ci c'était encore perdu. Alors oui, il jouait au punching-ball humain et oui, il allait certainement ce récolter de sacrés bleus... mais non, il ne laisserait Aedan seul à ce moment là pour rien au monde. Il ne se demandait même pas ce qui se serait passé s'ils n'étaient pas devenu parabatai tant c'était une évidence pour lui. Sa présence au côté d'Aedan lui semblait tout simplement naturel. Même s'il se demandait parfois, si son partenaire ce rendait compte à quel point il était important pour lui et à quel point il était heureux qu'il y ait un lien aussi puissant entre eux.

    Quand le brun reprit la parole, il baissa sa garde, surpris et un peu dérouté. Il entrouvrit la bouche prêt à répondre mais la referma très vite quand il comprit qu'il ne s'adressait pas à lui. Merde, Aedan le prenait pour son frère... ce n'était vraiment pas flatteur... Par contre, il regretta très vite de s'être laissé distraire quand il se prit un poing dans le visage, l'envoyant dans le mur derrière. Violent, il avait eut à peine le temps d'esquiver... sa joue droite -au niveau de la mâchoire- était foutu pour un temps indéterminé, quelle merde.
    Il garda le dos calé contre le mur, se remettant rapidement en garde alors que les coups avaient de moins en moins de forces, son attaquant continuant à lancer des phrases qui ne lui était même pas adressé. Mais il était heureux, dans un sens, que Aedan n'ai pas attaqué son frère comme ça car il ne voulait vraiment pas savoir les ennuis que cela aurait apporté. Et il ne voulait surtout pas que Aedan ait des ennuis à cause d'une autre personne... surtout si cette personne était de la « famille ».

    Il fronça les sourcils à la dernière exclamation, saisissant le bras qui menaçait de le frapper de nouveau avant de prendre son parabatai dans les bras, une main derrière sa nuque et l'autre dans son dos, agrippé à son haut, pour atténuer au maximum les possible geste brusque du brun mais aussi pour l'inciter au calme.
    Il l'avait laissé se défouler, maintenant fallait qu'il se calme. Si possible, avant qu'il soit trop épuisé et qui ne doivent le traîner jusqu'à sa chambre.

    Ça va aller.

    Ce n'était pas une parole en l'air ou pour rassurer, c'était une affirmation. Ça irait parce qu'il ne le laisserait pas faire de conneries, ni même dans une situation merdique. Il serait là pour l'appuyer, même s'il devait lui-même casser la gueule à son frère, mais il ne laisserait pas Aedan se faire du mal, quelque soit la façon, pour ça. Il s'en occuperait, même s'il ne le dirait pas en ces termes car son partenaire ne l'accepterait sûrement pas. C'était sa famille après tout. Mais Keren s'en foutait, il estimait que ça le regardait alors il allait s'en occuper, que ça plaise ou non.
    Il sourit, gardant son parabatai contre lui.

    Calmé ?

    Il espérait parce qu'il ne comptait pas prendre un nouveau coup par surprise. Dans le doute, il ne le lâcherais pas tant qu'il ne lui avait pas certifié qu'il était réellement calmé.
    Il avait mal à la mâchoire putain...

    C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E

    _________________
    Je te vois Invité, alors souris~

    Et merci de me ramener mon dictionnaire en passant...
    Revenir en haut Aller en bas
    En ligne Aedan Blazingtree
    Enfant de Raziel
    avatar
    Groupe : Enfants de Raziel
    Messages : 50
    Date d'inscription : 16/06/2017
    Localisation : Institut de New-York

    Dim 25 Juin - 20:48



    « Je comprend pas...  »


    Pourquoi est-ce qu’on ne lui rendait pas ses coups ? Quel était cet adversaire minable qui ne lui rendait pas l’attaque mais se contentait de prendre sans rien dire ? Ce n’était pas honorable ! Il n’y avait aucun honneur dans cette façon de faire et cela ne fit que l’énerver plus encore… et en plus il ne répondait pas à ses accusations, il ne se défendait pas, il ne niait pas non plus, aggravant en son sens plus encore son cas… il le détestait. Il le maudissait… il ne s’arrêterait pas avant de s’être assez défoulé pour ses parents, mais surtout pour lui. Toutes ces années à ruminer… il fallait bien qu’il explose un jour. Quand sa victime se retrouvait envoyée dans le mur, l’expression d’Aedan changeait pour laisser place à un sourire en coin, à la frontière du malsain alors que son regard brillait d’une joie tout aussi déplacée vu la situation.  Loin du garçon jovial qu’il s’efforçait d’être depuis des années.

    « Oh, je t’ai fais mal… princesse ? Tant mieux… aller viens. »

    Et il s’était écrié cette phrase accusant son frère de ne pas mériter de porter le nom de leur famille… mais sans comprendre pourquoi, il se retrouvait tiré dans une étreinte, contre une personne dont il reconnaissait l’odeur et cela le surprenait… il était en train de cogner son frère… il ne pouvait pas sentir comme Keren. La gestuelle le renvoyait à l’époque où, petit garçon, son père le gardait dans ses bras jusqu’à l’apaisement, un bras derrière sa tête, l’autre dans son dos… comme Keren en cet instant. Est-ce que ça allait réellement aller ? Où était son frère ? En train de crever la gueule ouverte ? Un sentiment de joie la gagnait rien qu’à y penser mais il chassait cette émotion néfaste qui l’effrayait un peu.

    Calmé ? Est-ce qu’il était calmé ? Il le pensait oui et mordait nerveusement sa lèvre, son visage caché contre le torse de son ami et décidant finalement de resserrer ses bras autours de son parabatai, plus possessif qu’un enfant, en contraste réel avec son comportement passé.

    « Je crois oui... » soufflait-il, relevant le visage pour observer Keren et hoqueter de stupeur, sans le lâcher pour autant. Pas tout de suite, il était encore secoué quand même. « Qu… qu’est-ce que tu as au visage ? C’est qui l’agneau de garce qui t’as frappé ?! »

    Non, il ne se souvenait pas… il avait commencé à parler à Keren oui, mais ensuite… ensuite… son frère était arrivé et… voilà. Et Keren devait avoir réussi à les séparer et à le calmer lui… ça ne pouvait qu’être ça oui. Même s’il avait comme un blanc dans les derniers événements. Un creux qu’il n’arrivait pas à expliquer du tout.



    C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E
    Revenir en haut Aller en bas
    En ligne Keren W. Zwielicht
    Enfant de Raziel
    avatar
    Groupe : Enfant de Raziel

    Messages : 45
    Date d'inscription : 17/06/2017
    Localisation : Derrière Aedan...

    Dim 25 Juin - 21:24



    « Le calme est... de retour ? »

    Princesse... si la situation n'avait pas était aussi critique et si sa mâchoire ne lui faisait pas aussi mal, il l'aurait envoyé sur les roses... mais voilà, ce n'était pas le cas et répondre alors que Aedan ne savait même plus qui il avait en face ne mènerait strictement à rien excepté envenimer la situation déjà délicate.
    Il n'aimait pas voir son parabatai dans cet état... vraiment pas... alors, quand il l'entendit hurler, d'une voix qui sonnait presque désespéré à ses oreilles, il avait décidé qu'il était plus que temps de le calmer et avait stopper le prochain coup avant de le prendre dans ses bras et de le serrait contre lui le plus fort possible pour ne pas qu'il veuille se débattre. Il voulait lui faire comprendre que tout allait, que tout irait forcément parce qu'il ne permettrait pas qu'il en soit autrement. Il voulait lui faire comprendre qu'il était là et qu'il ne le lâcherait surtout pas.

    Il soupira légèrement rassuré quand il le sentit mettre ses bras autour de lui et serrer un peu plus fort leur étreinte. Bon, il ne s'était pas encore détendu mais dans les circonstances actuelles, c'était déjà ça. Alors, il le serra un peu plus fort contre lui, lui aussi, avec un léger sourire en coin. C'était fou comment Aedan pouvait ressembler à un gosse parfois... mais ça ne le dérangeait pas vraiment au fond... surtout qu'il n'aimait pas quand il était emplis de colère comme il venait d'être. La colère ne menait à rien de bon, même si balancer son poing dans la gueule des autres faisait du bien parfois.
    Il rit un peu en l'entendant, profitant qu'il se recule un peu pour masser sa mâchoire endolorie avec sa main libre, son autre main ayant glissé du dos à la taille d'Aedan, ne voulant pas le lâcher aussi rapidement.

    La question le fit un peu plus rire, même si la situation ne s'y prêtait pas vraiment. Il n'y avait que Aedan pour le frapper sous la colère et ne pas s'en souvenir après. A quel point son parabatai pouvait-il être impulsif ? Vraiment, c'était un vrai combat pour lui de faire attention à ce que les conséquences ne soient pas trop désastreuses quand ça arrivait et heureusement que ce n'était pas si souvent que ça. Du moins, pas à ce point sinon, il ne serait sûrement plus là depuis un moment.

    Rien, je me suis pris la porte en l'ouvrant tout à l'heure. Tu n'as juste pas fait attention.

    Il leva les yeux au ciel pour se donner contenance, se demandant à moitié si l'excuse allait marcher.
    Après-tout, ça lui arrivait de se donnait des coups comme ça quand il faisait des choses en étant vraiment préoccupé par autre choses... Bon, ce n'était peut-être pas une super excuse du coup... mais toujours mieux que de lui dire que c'était lui qui lui avait mis son poing dans la figure.

    C'est dingue comment tu peux être inattentif parfois...

    Il soupira, ses yeux se reposant sur son parabatai et seul le léger froncement des sourcils prouvait qu'il était réellement inquiet. Oui parce que mine de rien, il tentait de se contrôler là... sinon ça aurait un moment qu'il l'aurait tiré par les oreilles pour le foutre au lit.

    Tu es sûr que ça va aller ou tu as besoin de prendre l'air ?

    Et il entendait par là : quitter l'institut et faire un tour. Parce que techniquement, ils étaient déjà dehors puisqu'ils étaient sur le toit. Mais comme il ne se sentait pas de croiser le fameux frère maintenant, c'était soit ils allaient faire un tour... soit il faisait en sorte qu'il aille se coucher et... il camperait sûrement devant la porte pour être certain que l'autre con ne se ramène pas. Parce qu'il n'avait pas calmé la fureur de Aedan pour qu'il s'énerve de nouveau et prendre un autre poing dans la gueule n'était pas vraiment dans ses plans de la journée.
    Il espérait simplement que la proposition ne lui rappel pas le fait qu'il venait de partir en mission sans l'avoir avertis sinon il allait passer un autre sale quart d'heure. Quoique, le brun semblait assez à l'ouest pour ne pas se rappeler se genre de détails pour le reste de la journée... il réprima un soupire. Enfin pour ça, il fallait toujours que son excuse passe et ça, il n'était vraiment pas sûr du tout... il ne pouvait que prier pour que son parabatai soit un peu idiot aujourd'hui.

    Une chose était sûr, il ne l'avait toujours pas lâché et ne comptait pas le faire tant qu'il n'était pas certain que tout aille bien.

    C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E

    _________________
    Je te vois Invité, alors souris~

    Et merci de me ramener mon dictionnaire en passant...
    Revenir en haut Aller en bas
    Contenu sponsorisé
    Contenu sponsorisé
    Contenu sponsorisé
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
    Sujets similaires
    -
    » J'ai passé une merveilleuse soirée
    » Broder ensemble le marquoir Cadichon du Passé Composé
    » J'ai passé une journée de dingue !
    » [Hobb, Robin] Les aventuriers de la mer - Tome 8: Ombres et flammes
    » S'accorde ou ne s'accorde pas ? [Participe Passé]

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    ShadowHuntersrpg :: New York :: Manhattan :: Institut-
    Sauter vers: